Standard de Liège

Arnaud Bodart décisif d'entrée pour le Standard : "Soyons optimistes, toute l'équipe l'est"

23 juil. 2022 à 06:36 - mise à jour 23 juil. 2022 à 06:39Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

Petit exploit pour le Standard vendredi soir. Réduits à dix pendant 75 minutes, les Rouches ont arraché un précieux partage, dans les ultimes minutes, face à Gand (2-2). Forcément, c'était la joie qui prédominait dans les rangs liégeois, surtout chez Arnaud Bodart, de retour entre les perches de son club après un (bref) passage par le banc en fin de saison dernière.

"En tant que footballeur, on veut toujours jouer" a-t-il expliqué au moment de décrire son ressenti. "Il y a de l'adrénaline, jouer c'est notre "drogue" donc ça fait plaisir devant une telle foule. C'est que du bonheur ! J'aurais évidemment préféré la victoire mais en se retrouvant à dix après 15 minutes, c'est forcément compliqué contre une équipe avec trois attaquants. On s'en sort bien, on a rien lâché, c'est la mentalité qu'on doit afficher."

En infériorité numérique et donc forcément contraint à courir derrière le ballon, le Standard prend donc ce point du partage avec grand plaisir. Surtout quand il se remémore d'où il vient et là où il était encore il y a quelques semaines à peine : "Quand on sait d'où on vient, ça fait plaisir d'entamer la saison avec une prestation collective avec des possibilités et un travail les uns pour les autres qui était présent. Donc il faut continuer à construire...si on continue comme ça, ça va aller de mieux en mieux. Il n'y a rien à faire, c'est quand on joue en équipe qu'on est meilleur. C'est la base du foot. Si on ne tire pas tous dans la même direction, ça devient compliqué. On peut regarder n'importe quelle équipe, c'est ça qui prime.

 

"Mon arrêt en fin de match ? Je suis là pour ça"

Deux moments importants du match pour le gardien, cette intervention difficile sur corner où il fauche (violemment et involontairement) le défenseur gantois Jordan Torunarigha. "Je suis allé le voir" embraie d'emblée Bodart, avant de s'interrompre pour revisionner les images. "Je sais ce qu'il vit parce que j'ai vécu ça il y a un an à Malines. Je suis allé le voir, il est conscient, un peu commotionné...forcément je veux jouer le ballon, ce sont des choses qu'on ne veut évidemment pas voir mais malheureusement, c'est le foot."

Complimenté pour son arrêt somptueux en toute fin de match, Bodart a ensuite utilisé le jargon du footballeur pour conclure son interview : "Je suis là pour ça, là pour aider l'équipe. On va pas s'emballer. C'est match par match...on va construire là-dessus. On peut faire des bonnes choses. La confiance va s'engranger, soyons optimistes, toute l'équipe l'est..."

Standard - La Gantoise : 22 juillet 2022 (2-2)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Arnaud Bodart après le partage entre Gand et le Standard.
Arnaud Bodart après le partage entre Gand et le Standard. © Eleven Sports

Articles recommandés pour vous