Monde

Argentine : deux nouvelles inculpations pour tentative d'homicide contre Cristina Kirchner

© AFP or licensors

02 oct. 2022 à 08:32Temps de lecture1 min
Par Belga

Un homme et une femme ont été formellement accusés de complicité, aux côtés de deux autres personnes déjà inculpées de tentative d'homicide de la vice-présidente d'Argentine Cristina Kirchner, selon des documents judiciaires révélés samedi par la presse.

La juge Maria Eugenia Capuchetti a inculpé Gabriel Carrizo, 27 ans, chef du gang dit des "copitos" (barbe à papa), et Agustina Diaz, 21 ans, et les a condamnés à payer 100 millions de pesos.

Tous deux étaient déjà en détention, tout comme Fernando Sabag Montiel, 35 ans, et sa compagne Brenda Uliarte (23 ans), inculpés il y a quinze jours pour "tentative d'homicide aggravé".

"Il a été démontré que les accusés Sabag Montiel, Uliarte, Carrizo et Diaz avaient pour projet commun de tuer la vice-présidente de la nation", a indiqué la juge dans un document publié samedi par la presse argentine.

Elle y précise que les desseins des accusés avaient commencé le 22 avril, date à laquelle Brenda Uliarte "aurait acquis le pistolet semi-automatique" utilisé lors de l'attentat.

Le 1er septembre, Fernando Sabag Montiel pointe son arme à feu "chargée" sur la vice-présidente devant son domicile.

Selon des images de plusieurs télévisions, l'homme pointait l'arme vers la tête de Cristina Kirchner, à quelques mètres à peine, sans qu'aucun coup de feu ne parte, alors qu'elle signait des livres et se mêlait à des sympathisants venus l'attendre au bas de chez elle, dans le quartier de Recoleta.

Sur le même sujet

Argentine : mort de Hebe de Bonafin, la voix des "Mères de la Place de Mai" (qui dénonçaient la dictature argentine)

Monde Amérique du Sud

Attentat contre la vice-présidente argentine Cristina Kirchner : l’assaillant formellement inculpé de tentative d’homicide aggravé

Monde Amérique du Sud

Articles recommandés pour vous