RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Ardoise sprimontoise au salon international du meuble de Milan : "Mon atelier est situé à Liège"

08 juin 2022 à 12:41Temps de lecture2 min
Par Fabian Magri (avec F. Baré et M. Lehnertz)

Métal, marbre et ardoise de Sprimont... Voilà les matières de la table basse présentée par Jimmy De Angelis, designer liégeois, au plus grand salon du meuble et du design qui se tient à Milan cette semaine. Tout est conçu, dessiné et réalisé par ce designer qui se fait aider par des artisans de la province de Liège.

RTBF

S’adresser à des artisans qui connaissent les matières, c’est un trésor immense.

C'est au salon international du meuble de Milan, véritable temple de la création, qu'un Liégeois s'illustre : Jimmy De Angelis expose ses propres projets sur le stand belge où 13 jeunes créatrices et créateurs se trouvent pour défendre les couleurs du design belge. Il a étudié le design à St Luc à Liège et s'est déjà fait un petit nom dans le milieu. Il a décidé de rester en cité ardente pour créer, mais être présent à Milan est une chance et un incontournable. Le monde entier s'y rejoint durant une semaine. L'occasion de présenter sa table et ses deux miroirs originaux aux professionnels et passionnés présents.

Le savoir local

© Tous droits réservés

"Tout ce qui a été découpé, tout ce qui a été fait dans l’ardoise en termes de découpe et autre, c’est moi qui l’ait fait, explique Jimmy De Angelis. Il y a la découpeuse jet d’eau. Pour moi, c’est super important de toucher la matière et de pouvoir voir comment elles réagissent entre elles pour voir venir et avoir des indications claires quant à la production plus tard. Mon atelier est situé à Liège et j’essaie de travailler avec des entreprises locales ou qui sont en tout cas le plus proche possible de moi. C’est super important, déjà parce que je veux faire vivre les gens autour. Et puis la communication est super importante, il n’y a rien à faire : s’adresser à des artisans qui connaissent les matières et qui peuvent aussi m’informer sur comment elles vont réagir, c’est un trésor immense. On reste local. Après, dans les plus grosses productions malheureusement, là il faut voir avec les sociétés qui nous rachètent les projets, voir comment ils veulent fonctionner quoi".

Voir l’expression des gens quand ils voient nos objets, c’est inestimable.

Cet événement permet à ce designer belge de se faire connaître à l'international. "C’est un peu le faire valoir. C’est venir et dire que chez nous on est capables de faire cela", étaye ce Liégeois. Et d'ajouter : "Quand on peut avoir un vrai échange, voir l’expression des gens quand ils voient nos objets, c’est inestimable. C’est vraiment nécessaire pour faire vivre ce métier et continuer à faire vivre nos projets".

Ce designer liégeois a obtenu de Wallonie- Bruxelles design et mode une bourse pour avoir la chance d'être exposé sans se ruiner.

RTBF

Articles recommandés pour vous