RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

L'info culturelle

Archive : René de Obaldia, inventeur de langage

Archive : René de Obaldia

René de Obaldia, Exobiographie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L’écrivain, poète et dramaturge, René de Obaldia, est mort ce jeudi à l’âge de 103 ans. Il était le doyen des académiciens français.

Né en 1918 à Hong Kong de mère française et de père panaméen, il avait quitté la Chine à l’âge de 6 mois. Aucun souvenir de la Chine ni de son père, séducteur et volage.

Il avait des ancêtres panaméens glorieux dont un président de la république et des ancêtres humbles du côté de la branche maternelle.

ALAIN JOCARD – AFP

Pascal Goffaux l’avait rencontré chez lui à Paris en 1993 à l’occasion de la parution chez Grasset d’une biographie qui débordait de lui, Exobiographie, écrite avec un humour subtil et fantaisiste, parfois un peu loufoque. René de Obaldia était un inventeur de langage ! Il aimait jouer avec les mots, mais l’auteur était confronté à un sentiment tragique de l’existence.

Il était aussi un des grands dramaturges qui avaient marqué les années 1960-1970 en flirtant avec le théâtre de l’absurde ou le théâtre métaphysique. Ionesco, Beckett et Tardieu ne sont pas loin.

Du vent dans les branches de sassafras, un western de poche, est sa pièce la plus connue. L’auteur se sentait proche de son personnage de cow-boy, John Rockefeller, qui semblait étranger à sa propre existence.

Ainsi il se rappelait (enfin, plus ou moins) sa propre naissance… traumatique !

Sur le même sujet

27 janv. 2022 à 15:08
Temps de lecture1 min
29 oct. 2021 à 08:21
Temps de lecture1 min

Articles recommandés pour vous