Coronavirus

Après un arrêt lié au Covid, reprise des échanges ferroviaires transfrontaliers entre la Corée du Nord et la Chine

© Getty Images

La Corée du Nord et la Chine ont relancé leurs échanges ferroviaires transfrontaliers, mettant fin à une suspension de cinq mois liée au Covid-19, a annoncé mardi Séoul.

Pyongyang a maintenu un blocus strict depuis le début de la pandémie, le commerce avec Pékin, pourtant crucial pour l'économie nord-coréenne, se réduisant comme peau de chagrin.

Les services transfrontaliers de trains de marchandises ont été suspendus fin avril, après que la ville frontalière chinoise de Dandong a signalé des foyers de Covid-19. Le Nord a confirmé peu après une propagation du variant Omicron sur son sol, accusant des "choses étrangères" venues du Sud d'en être à l'origine.

Les deux parties vont continuer à renforcer la coordination et la coopération

Le ministère chinois des Affaires étrangères a annoncé lundi qu'après des "consultations amicales", les pays voisins avaient décidé de relancer le fret ferroviaire.

"Les deux parties vont continuer à renforcer la coordination et la coopération, (et) assurer activement le fonctionnement sûr et stable du fret ferroviaire", a fait savoir Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Une locomotive tractant une dizaine de wagons a traversé le pont reliant la ville chinoise de Dandong à celle nord-coréenne de Sinuiju, a rapporté l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, qui est tombé malade au cours de l'épidémie, a déclaré la victoire sur le virus en août et a ordonné la levée du "système de prévention des épidémies d'urgence maximale" du pays, après que le nombre de cas officiellement signalés est tombé à zéro.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous