RTBFPasser au contenu

Diables Rouges

Après trois ans de domination, le siège de numéro 1 mondial des Diables Rouges vacille plus que jamais

Après trois ans de domination, le siège de numéro 1 mondial des Diables vacille
27 janv. 2022 à 08:492 min
Par Antoine Hick

"Ce siège de numéro 1 mondial a beaucoup d’importance pour nous." Pendant de longues semaines, Roberto Martinez, le sélectionneur a martelé le même propos : malgré le côté anecdotique et finalement symbolique du classement, être numéro 1 mondial avec les Diables Rouges revêtait pour lui une vraie importance. Et s'il a depuis tempéré son discours, expliquant qu'un trophée aurait finalement une autre saveur qu'un simple classement, on sent poindre, chez Martinez, une certaine fierté.

Et pour cause, depuis le 20 septembre 2018, soit plus de trois ans, les Belges trônent au sommet du ranking mondial. Et si leur élimination en quarts à l’Euro a failli leur coûter leur place de leader, les Diables sont toujours bien 1ers à l’heure où nous écrivons ces lignes. 

Le Top 10 :

1. Belgique : 1828,45
2. Brésil : 1826,35
3. France : 1786,15
4. Angleterre : 1755,52
5. Argentine : 1750,51
6. Italie : 1740,77
7. Espagne : 1704,75
8. Portugal : 1660,25
9. Danemark : 1654,54
10. Pays-Bas : 1653,73

En cas de victoire(s), le Brésil repasse...provisoirement devant

Ce n'est pas la 1ère fois que le Brésil peut passer devant. Sauf que cette fois-ci, la menace se précise vraiment. En effet, la Seleçao, qui ne pointe plus qu’à deux petits points des Diables, pourrait repasser devant en cas de victoire ce soir contre l’Equateur.

Oui mais voilà, comme ce classement FIFA aime rendre les choses compliquées, la Seleçao pourrait déjà… reperdre sa place de leader si elle venait à s’incliner (ou à partager) contre le Paraguay mercredi prochain.

En d’autres termes, si le Brésil remporte ses deux prochains matches, il repasse devant. Dans le cas contraire, les Diables restent premiers.

Programme chargé pour les Diables d’ici juin

Pour rappel, les Belges disputeront deux matches amicaux en mars prochain. Et si l’Irlande a déjà été confirmée comme premier adversaire (26 mars), l’identité du second est pour l’instant encore inconnue.

Deux matches en vue desquels Roberto Martinez ne sélectionnera aucun joueur de plus de 50 caps. Place à la jeune garde belge qui aura donc l’occasion de se faire les dents.

Par la suite, les Diables retrouveront leurs tauliers pour entamer une nouvelle campagne de Nations League en juin. Ils y affronteront d’abord les Pays-Bas (3 juin) et la Pologne (6 juin) à domicile avant de déplacer sur la pelouse du pays de Galles (10 juin), leur bête noire.

L’occasion de rafler quelques précieux points au ranking FIFA pour consolider… ou récupérer leur place de numéro 1 mondiaux ?

Sur le même sujet

04 févr. 2022 à 12:49
1 min

Articles recommandés pour vous