RTBFPasser au contenu

Regions Hainaut

Après les deux accidents de la E19, le gouverneur du Hainaut fustige la réforme de la Protection civile

Tommy Leclercq, gouverneur de la province de Hainaut.

Deux accidents en deux jours (à Nimy, puis à Jemappes) provoquant la fermeture temporaire de la E42/E19, ainsi qu’une explosion dans une entreprise classée Seveso: ça fait beaucoup et ça serait plus simple à gérer si la protection civile avait une caserne dans le Hainaut, comme avant. C’est en tout cas l’avis de Tommy Leclercq, gouverneur de la province.

"La réforme d’avril 2017 faisait passer la protection civile de six sites à deux", rappelle Tommy Leclercq. "Le site de Ghlin, aujourd’hui fermé, avait une grande utilité dans une province constellée de sites Seveso – nous en avons une quarantaine –, un réseau de chemin de fer important, un aéroport international, un réseau autoroutier… Tout cela crée un facteur de risque important. Nous avons besoin que dans la demi-heure, la protection civile puisse être sur place."

Plus d’une heure et demie pour faire Crisnée-Mons

Or, mardi, suite à l’accident impliquant deux camions à hauteur de Jemappes, la protection civile a mis près de deux heures avant d’arriver, montre en main. "L’accident s’est produit à 16h30. À 17h10, la protection civile quittait Crisnée et à 19h02, la protection civile était sur place", précise le gouverneur. "Ici, heureusement, le camion contenait du grain. Si ça avait été un contenu toxique, qu’aurions-nous fait pour nos concitoyens ?"

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

31 mai 2022 à 05:58
2 min

Articles recommandés pour vous