Icône représentant un article audio.

5 heures

Après la série "It’s a sin", Olly Alexander voudrait percer au cinéma avec une nouvelle vision des super-héros

La Semaine des 5H

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Comment réaliser la suite de Black Panther après la mort de son acteur principal Chadwick Boseman ? Et comment, dans ce film, Rihanna revient-elle à la chanson après six ans sans nouvel album ? En parlant de grand retour, à quoi ressemble le nouveau morceau de Gorillaz ? Comment Renaud Rutten et Damien Gillard forment-ils un duo inattendu dans la comédie belge Les grands seigneurs ? Comment a-t-on pu se passer de M Pokora ? Est-ce que le film iranien Leila et ses frères tient toutes ses promesses ? Pourquoi Olly Alexander, le chanteur de Years and years, refuse-t-il des offres au cinéma ? Et Jean-Baptiste Dunckel, de Air, comment va-t-il ?

Pour le savoir, il suffit d’écouter La semaine des 5 heures de ce 8 novembre.

Donner une vision moins virile des super-héros

Olly Alexander, le frontman du groupe britannique Years & Years a crevé l’écran dans la série It’s a sin. Les offres affluent des grosses productions depuis sa performance. Cependant, il refuse de s’engager pour l’instant dans le cinéma pour une raison bien précise.

"Il se murmure que ce garçon un peu haut couleur et fantasque veut être un super-héros Marvel ou DC Comics voire même chez Sony, peu importe. Mais il est militant et veut associer une silhouette et une attitude de super-héros qui n’est pas conforme aux attentes Uber-viriles d’un super-héros" explique Rudy Léonet.

© Mariano Regidor/Redferns

► L’actu ciné et musicale avec Hugues Dayez-Rudy Léonet, c’est du lundi au vendredi de 19h à 20h sur La Première et en replay sur Auvio.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous