RTBFPasser au contenu

Cinéma

Après "Dr House", David Shore propose un nouveau médecin atypique à la télévision américaine

L'acteur Daniel Dae Kim produira "The Good Doctor" en compagnie de David Shore
10 oct. 2016 à 09:282 min
Par AFP Relax News

Connu pour avoir créé "Dr House", l'une des séries médicales les plus marquantes de ces dernières années, David Shore planche actuellement sur un nouveau drama hospitalier qui aura pour héros un médecin pas comme les autres.

Destiné à la chaîne ABC, qui diffuse depuis 2004 "Grey's Anatomy", "The Good Doctor" s'axera sur un brillant chirurgien recruté au service pédiatrique d'un prestigieux hôpital. Comme pour "Dr House", l'originalité du programme résidera dans la personnalité atypique de son héros. Ce dernier sera atteint du syndrome du savant, présent chez des personnes avec des troubles du développement qui possèdent malgré tout un ou plusieurs domaines de compétences dans lesquels elles excellent. 

Inspiré par un format coréen, diffusé depuis 2013 sur la chaîne KBS2, le drama sera produit par David Shore, avec l'aide de Daniel Dae Kim, acteur d'origine sud-coréenne connu pour ses rôles dans les séries "Lost" et "Hawaii Five-O".

Un nouveau succès pour David Shore?

Depuis l'arrêt de "Dr House" en 2012, le créateur est en manque de réussite. Faute d'audience, ces deux dernières séries, les dramas policiers "Battle Creek" et "Houdine and Doyle" ont été annulées après la diffusion d'une seule saison. Sa collaboration avec Bryan Cranston, "Sneaky Pete", a été commandée depuis un an par Amazon mais n'a pas encore de date de lancement.

David Shore parviendra-t-il à se relancer avec "The Good Doctor"? La dernière fois que l'homme avait misé sur un médecin complètement atypique, le succès fut au rendez-vous. Et pourtant, rien ne le prédisait à un tel succès. Misanthrope, arrogant, asocial, colérique, narcissique, drogué à la vicodine... Gregory House, diagnosticien au look mal rasé, souffrant d'une claudication, marchant avec l'aide d'une canne, ne présentait, sur le papier, aucun signe précurseur qui aurait pu en faire l'un des héros modernes préférés des téléspectateurs.

Bourré de défauts, cet anti-héros a pourtant réussi à se faire adopter de tous, des hommes comme des femmes, des jeunes comme du public plus âgé. Son humour, même noir, ses capacités intellectuelles et de déduction, son côté imprévisible et anti-conformiste l'ont rapidement propulsé sur le devant de la scène. En sera-t-il de même avec "The Good Doctor"?

Articles recommandés pour vous