RTBFPasser au contenu
Rechercher

Economie

Approvisionnement en gaz : l’Etat allemand vole au secours d’Uniper, victime de la crise du gaz russe

22 juil. 2022 à 11:13Temps de lecture1 min
Par Belga

L’Etat allemand va injecter des milliards d’euros pour sauver l’un des ses géants de l’énergie, le groupe Uniper, en prenant notamment 30% du capital de l’entreprise menacée de faillite par les baisses de livraisons de gaz russe, a annoncé le groupe vendredi.

Ce plan de sauvetage conduira à "une participation publique d’environ 30%", a indiqué Uniper dans un communiqué. Cette prise de participation passera par "une augmentation de capital d’environ 267 millions d’euros pour un prix d’émission de 1,70 euro par action", a détaillé le groupe.

"Uniper est une entreprise d’une importance capitale pour le développement économique de notre pays et pour l’approvisionnement en énergie des citoyens", a justifié le chancelier Olaf Scholz en présentant dans la foulée ces mesures d’urgence.

Le groupe bénéficiera également d’un prêt public de "jusqu’à 7,7 milliards d’euros" en obligations convertibles obligatoires, c’est-à-dire qui deviendront à terme des actions, a précisé Uniper.

Une extension à "9 milliards d’euros" de la ligne de crédit d’urgence, actuellement à 2 milliards d’euros, sera débloquée auprès de la banque publique KfW, a ajouté l’entreprise.

Etranglé par les prix du gaz, Uniper demandait l’aide de l’Etat allemand depuis plusieurs semaines.

Des centaines de services publics municipaux et fournisseurs d’énergie allemands dépendent des livraisons de ce groupe, qui les approvisionne en gaz.

Le chancelier Olaf Scholz s’était personnellement engagé à éviter une faillite d’Uniper qui menacerait, par effet domino, de disloquer le marché énergétique et d’entraîner des pénuries d’énergie pour des milliers de clients.

 

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : les livraisons de gaz russe via le Nord Stream ont baissé à 20% des capacités

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : les pays de l'Union européenne s'accordent sur une réduction de la consommation de gaz pour l'hiver prochain

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous