RTBFPasser au contenu
Rechercher

Apprendre le bio sur les bancs de l'école

Apprendre le bio sur les bancs de l'école
03 sept. 2015 à 15:52Temps de lecture1 min
Par François Louis

L'agriculture bio à la vent en poupe chez nous. On recense déjà plus de 1300 exploitations agricoles bio en Wallonie et le secteur connait une croissance annuelle de 7 %. Bizarrement, les écoles ont tardé à emboiter le pas : il n'existait jusqu'ici aucun diplôme de l'enseignement supérieur en agronomie biologique.

La haute école de la Province de Namur (HEPN), à Ciney, pallie cette lacune en créant le premier diplôme spécialisé en agriculture biologique. Un an de formation en tout, accessible aux bacheliers en agronomie, mais aussi à des professionnels du secteur agro-alimentaire souhaitant se spécialiser ou se réorienter.

Bien connaître les ravageurs

Si l'agronomie traditionnelle fait la part belle à la chimie car les pesticides jouent un rôle important dans la lutte contre les insectes ou les mauvaises herbes, dans la formation en agronomie biologique le professeur insiste sur d'autres techniques. "Sur un plan technique, explique François de Gaultier, coordinateur du nouveau programme, il s'agit de bien connaître les insectes et les micro-organismes qui ravagent les cultures, les semences les mieux adaptées, les techniques de désherbage mécanique, etc." La formation aborde aussi les dimensions économique et réglementaire du bio.

De nombreux débouchés

"Les débouchés sont nombreux, estime Emmannuel Devroye, le Directeur-Président de la Haute école de Namur : les laboratoires de recherche et d'analyse, les organismes de certification, les exploitations agricoles, les entreprises du secteur agro-alimentaire, etc."

Jusqu'ici la formation à l'agriculture biologique était cantonnée dans le monde associatif et dans le secteur professionnel lui-même. Mais face au succès de la filière, les écoles supérieures montent dans le train. Et les universités devraient bientôt suivre : Gembloux Agro bio Tec (ULg) et l'ULB projettent de lancer ensemble une maîtrise en agro-écologie.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous