RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Flandre

Anvers : 20 bateaux peuvent être dirigés à distance grâce au "Shore Control Center"

Une photo d'illustration montre un capitaine manœuvrant un navire semi-autonome pour l'ouverture d'un nouveau centre de contrôle à terre de Seafar, à Anvers, mardi 22 février 2022.

L'entreprise anversoise Seafar a ouvert un centre opérationnel pour la navigation intérieure autonome dans la cité diamantaire. Depuis le "Shore Control Center", jusqu'à 20 bateaux peuvent être dirigés à distance. Il s'agit d'une première mondiale, selon Seafar.

Dans le centre se trouvent des capitaines et six postes de contrôle. Les premiers peuvent prendre le contrôle des bateaux autonomes, par exemple lorsqu'ils s'approchent d'une écluse. 

L'équipage sur l'embarcation peut dès lors être drastiquement réduit. "Une barge de 110 mètres nécessite normalement 10 personnes: deux équipes de cinq qui se relaient", explique Louis-Robert Cool, CEO de Seafar. "Nous ramenons ce chiffre à deux équipes de deux, plus deux personnes dans le centre.

Pour l'instant, 12 bateaux peuvent être dirigés depuis le SCC alors que la capacité est de 20 simultanément. 

Selon lui, ce centre est le premier au monde et Seafar est la seule entreprise en Europe à disposer d'un permis de navigation en équipage réduit. "Pour l'instant, seule la législation flamande le permet", relève M. Cool. "Nous nous attendons à ce que les Pays-Bas suivent encore cette année."

Sur le même sujet

Congo : au moins 20 morts et 11 blessés dans l’incendie d’un bateau

Monde Afrique

Articles recommandés pour vous