L'info culturelle

Antony Hermus ouvre la saison du Belgian National Orchestra à Bozar

© Belgian National Orchestra | Barth Decobecq

Le chef d’orchestre néerlandais entame un premier mandat de quatre ans auprès du Belgian National Orchestra en tant que chef d’orchestre permanent. Le public de Bozar pourra l’entendre ce vendredi dans la " Symphonie Fantastique " d’Hector Berlioz. Le concert d’ouverture sera également marqué par la présence de la célèbre violoniste américaine Hilary Hahn. Représentation ce vendredi 9 septembre à 20h à Bozar. Concert diffusé en direct sur Musiq3

Antony Hermus a 49 ans. Le chef d’orchestre néerlandais a commencé sa carrière au Théâtre de Hagen en Allemagne où il a rapidement gravi les échelons, passant du poste de répétiteur à celui de directeur musical. De 2009 à 2015, il dirige le philharmonique de Dessau (toujours en Allemagne) où son travail de directeur musical lui vaut d’être nommé par trois fois meilleur chef d’orchestre de l’année par le magazine " Opernwelt ". Aujourd’hui, Antony Hermus est accueilli par les plus grands orchestres d’Europe. Il dirigera huit concerts cette saison en compagnie des musiciens de son nouvel ensemble: le Belgian National Orchestra.

Un chef polyvalent

Si la période romantique est son terrain de prédilection, Antony Hermus est à l’aise dans de nombreux répertoires. Les grandes œuvres lyriques et la musique contemporaine sont loin d’être un obstacle. Le public de Bozar pourra entendre Antony Hermus ce vendredi 9 septembre dans la " Symphonie Fantastique " d’Hector Berlioz. Le concert sera également marqué par la prestation d’Hilary Hahn. La célèbre violoniste américaine interprétera le concerto pour violon de Brahms. Tandis qu'une œuvre contemporaine sera créé en début de soirée; "Pulses of Earth" du compositeur anversois Wim Henderickx.

Antony Hermus a de grands dessins pour l’orchestre. Il est au micro de François Caudron

Entretien avec le chef d'orchestre Antony Hermus

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

"Firebird", un concert "cross-over" du Belgian National Orchestra explore les défis du nucléaire

Journal du classique

Articles recommandés pour vous