RTBFPasser au contenu

Luxembourg Matin

Ansart : Marianne Graaf, la passion de la vannerie sauvage

Marianne Graaf vannière à Ansart
19 nov. 2021 à 13:121 min
Par Cathy Massart

C’est dans le joli village d’Ansart que Marianne Graaf exerce le métier de vannière. Un bien joli terme qui désigne le métier qui consiste à fabriquer, de manière artisanale, des utilitaires et ornementaux en vannerie sauvage.

" Lu Noyan " est le nom de cet endroit qui perpétue une tradition ancestrale.

Un nom typiquement Gaumais

" Lu Noyan " signifie le nid à oiseaux. Comme l’explique Marianne Graaf. "Quand j’ai commencé la vannerie, il y a une quinzaine d’années, une dame âgée est venue voir ce que je faisais et elle a tout de suite dit " oh un noyan " cela lui rappelait les nids qu’on disposait dans les granges autrefois avec de la paille pour permettre aux poules de venir pondre dedans. Donc, je me suis dit c’est vraiment un terme ancré dans le patois régional".

 

Une rosace en vannerie réalisée par Marianne Graff sur la façade de sa maison
Une rosace en vannerie réalisée par Marianne Graff sur la façade de sa maison – Tous droits réservés

Le parcours de la vannière

Marianne Graaf : "J’avais déjà un parcours en horticulture, j’ai toujours évolué dans ce domaine-là que ce soit au niveau du maraîchage, de la pépinière ou des fleurs et puis je me suis intéressée à ces gestes de vannerie que j’avais vus dans la rue du village autrefois et j’ai décidé de m’y mettre". Marianne a commencé ses réalisations avec des noisetiers et puis elle a découvert d’autres végétaux.

Une visite à Ansart

Dans le cadre de la Journée de l’Artisan, Marianne propose, dans son atelier, une exposition de ses réalisations en vannerie sauvage. Elle tient également à montrer la diversité des matériaux végétaux qu’elle utilise. Il s’agit d’une vingtaine d’espèces dont du cornouiller, du saule, etc. Elle se sert de feuillages, de tiges et de racines. Ce sont des plantes qu’elle trouve dans un rayon de quelques kilomètres autour de chez elle que ce soit dans les haies, les zones humides et les prairies. Lors de la visite de son atelier, Marianne vous présentera aussi d’anciens outils et vous pourrez assister à des démonstrations pour expliquer son savoir-faire.

L’atelier se situe à Ansart, juste à côté de Marbehan sur la route principale, rue du monument. Vous ne pouvez pas vous tromper : sur la façade sont apposés une grande rosace et un sanglier en osier.

 

Sur le même sujet

18 nov. 2021 à 12:43
1 min
16 nov. 2021 à 13:20
1 min

Articles recommandés pour vous