Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Annulations de vols : une bonne affaire pour les compagnies aériennes

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

L’une des raisons qui me font aimer l’économie et le business, c’est qu’à chaque fois que l’on croit que l’on a compris quelque chose, on se rend compte que la réalité est plus complexe.

Suivre l’actualité économique, comme je le fais chaque jour, est une leçon d’humilité répétée. Prenez les annulations de vols de certaines compagnies aériennes. Je suis exactement comme certains d’entre vous. Je dois prendre l’avion bientôt et je découvre que mon vol est sous la menace d’une grève. Bien entendu, même si je ne me réjouis pas d’annuler ou de changer de vol, je me dis que c’est de bonne guerre. Les pilotes sont en position de force, c’est maintenant ou jamais, s’ils peuvent faire plier la direction de ses compagnies aériennes pour obtenir gain de cause dans leurs revendications. Oui, sauf que ces compagnies aériennes résistent plutôt bien à ces revendications. En réalité, une étude d’Allianz Trade démontre que les vols annulés pourraient devenir la norme en Europe. Et cela, pour la simple raison que les compagnies aériennes n’ont pas trop intérêt à résoudre les problèmes de pénuries de personnel à court terme en augmentant les salaires.

En entendant ce raisonnement, on peut se dire que ces compagnies aériennes vont se tirer une balle dans les pieds, car c’est intenable. Pas du tout, selon l’étude d’Allianz Trade. "Annuler des vols serait plus rentable que de satisfaire les demandes de revalorisation salariale du personnel"…

Sur le même sujet

Restons optimistes

Chronique Économique

Jusqu’où peut-on s’appauvrir pour les Ukrainiens ?

Chronique Économique

Articles recommandés pour vous