Régions Brabant wallon

Annulation du permis du contournement nord de Wavre: "Une décision raisonnable et optimiste", selon Natagora

Le permis pour cette voirie controversée est donc annulé.

© SPW

16 déc. 2021 à 16:13 - mise à jour 16 déc. 2021 à 21:14Temps de lecture2 min
Par Hugues Van Peel

Le Conseil d'Etat a annulé le permis d'urbanisme délivré pour la construction du contournement nord de Wavre, suivant ainsi l'avis rendu il y a quelques mois par son auditeur. Ce permis avait été octroyé en septembre 2019 par le ministre wallon Willy Borsus, mais une série de recours avaient ensuite été introduits.

Le Conseil d'Etat a suivi l'argumentaire de plusieurs associations environnementales opposées à ce projet routier, parmi lesquelles Natagora, Inter-Environnement Wallonie et l'ASBL Les Amis du Parc de la Dyle.

"Au cours de l’enquête publique, l’ASBL Natagora, deuxième partie requérante, avait émis une réclamation dans laquelle elle affirmait notamment que plusieurs espèces protégées n’étaient pas recensées dans l’étude d’incidences sur l’environnement et que la création d’une nouvelle voirie était susceptible d’étendre son influence au-delà de l’emprise des voies de circulation", peut-on lire sur le site du Conseil d'Etat.

Dans son arrêt, le Conseil d’Etat juge que le permis d’urbanisme ne répond pas de manière adéquate à cette réclamation.

David contre Goliath

Dans un communiqué, Natagora salue une décision "raisonnable et optimiste", qui répond "aux enjeux environnementaux, de climat et de biodiversité auxquels nous sommes actuellement confrontés".

De nombreux habitants du coin sont également satisfaits. A l'image de Catherine Buhbinder, riveraine du tracé et membre de la plateforme regroupant les opposants au contournement.

"C'est même difficile d'y croire, explique-t-elle. Parce que c'était un peu le combat de David contre Goliath. C'était un combat très dur et ce n'était pas gagné d'avance. C'est une victoire de l'associatif, de la coordination d'une série de collectifs et de manifestations populaires."

Pour Catherine Buhbinder, le contournement est un projet passéiste. Elle voit dans l'annulation du permis une occasion unique de penser différemment.

"C'est l'annonce, je crois, d'une autre manière de faire, qui tient compte de la nature, du réchauffement climatique et de la préservation de cet environnement qui est magnifique et dont les gens ont besoin. Plutôt que de tout sacrifier à la voiture, il faut qu'on vive autrement. Une route ne règle pas les problèmes de mobilité, elle les encourage. Plus on fait de routes, plus on appelle les voitures. Et cette route-là en particulier ne résolvait rien."

D'autres solutions pour régler les problèmes de mobilité?

Le projet de contournement consistait en l'aménagement d'un tronçon de 3,5 kilomètres entre le rond-point de la Noire Epine à Wavre et la N25 à Doiceau, en passant par la chaussée de Louvain à hauteur des étangs de Gastuche. Cette route, dont le coût était estimé à 27 millions d'euros, était censée régler les problèmes de mobilité observés à Wavre en dissuadant les automobilistes de transiter par le centre-ville. Elle devait aussi fluidifier le trafic dans le zoning nord où de nombreuses entreprises sont implantées, dont le géant pharmaceutique GSK.

L'annulation du permis sonnera-t-elle le glas de ce projet controversé? Probablement. En 2020, le ministre wallon Philippe Henry avait déjà laissé entendre que le contournement tel qu'il avait été imaginé ne verrait sans doute pas le jour et que d'autres solutions seraient envisagées, qui privilégieraient les modes doux et les transports en commun. L'arrêt du Conseil d'Etat va nécessairement contraindre le gouvernement wallon à repartir d'une page blanche, pour autant que ce dossier figure encore parmi ses priorités.

Sur le même sujet

Une voirie de contournement entre Lasne et Braine-l’Alleud, à deux pas du champ de bataille de Waterloo : le SPW peaufine son projet

Régions Brabant wallon

Contournement nord de Wavre : le ministre Henry a dévoilé les résultats l’enquête de mobilité menée auprès des entreprises

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous