RTBFPasser au contenu

L'info culturelle

Anne Teresa de Keersmaeker en solo dans les Variations Goldberg

Anne Teresa de Keersmaeker en solo dans les Variations Goldberg
02 sept. 2021 à 10:271 min
Par François Caudron

Le spectacle a été créé en 2020 à l’occasion du soixantième anniversaire d’Anne Teresa de Keersmaeker. Accompagnée par le pianiste russe Pavel Kolesnikov (en alternance avec Alain Franco), la danseuse et chorégraphe flamande offre un ultime contrepoint à la musique de Jean-Sébastien Bach. The Goldberg Variations, BWV 988, un spectacle à voir jusqu’au 18 septembre au Rosas Performance Space à Forest.

Créé l’an dernier, " The Goldberg Variations BWV 988 " est le sixième spectacle qu’Anne Teresa de Keersmaeker consacre à l’œuvre de Jean-Sébastien Bach. Les Variations Goldberg sont interprétées par le pianiste russe Pavel Kolesnikov. A ses côtés, Anne Teresa de Keersmaeker évolue dans la pénombre. " C’est tout un univers, c’est une simple mélodie qui se développe à travers trente variations. Chaque troisième variation est un canon qui offre de l’ampleur au propos. Jean-Sébastien Bach maximalise le minimal. Il déploie à travers ce chef-d’œuvre, tout son sens de la danse et du mouvement… "

Le chemin parcouru

A travers ce nouveau solo, Anne Teresa de Keersmaeker revisite quarante années dédiées à la recherche chorégraphique. "The Goldberg Variations BWV 988" reprend les gestes, il renvoie aux spectacles qui ont marqué le parcours de la chorégraphe. Depuis son premier solo en 1982 "Fase, Four movements to the music of Steve Reich", jusqu’aux dernières productions de la compagnie Rosas : "Mitten wir im Leben Sind" en 2018, "Les six concertos Brandebourgeois" en 2019.

Pavel Kolesnikov virevolte dans ces variations avec beaucoup de nuances et de profondeur. Il permet à Anne Teresa de Keersmaeker de se libérer de l’analyse formelle et rigoureuse de la partition pour livrer un spectacle lumineux qui éclaire avec force quarante ans de recherche et de création. A travers ce nouvel opus, la chorégraphe clame une nouvelle fois, son amour pour la danse contemporaine et pour la musique de Jean-Sébastien Bach. "I like to dance. J’aime danser, c’est pour moi le rapport le plus direct au monde, la danse me permet d’être au plus près de ce que je suis…"

Anne Teresa de Keersmaeker au micro de François Caudron

Interview complète d'Anne Teresa De Keersmaeker

Info culturelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Loading...

Sur le même sujet

01 févr. 2022 à 09:53
1 min
21 oct. 2021 à 07:50
2 min

Articles recommandés pour vous