RTBFPasser au contenu

Le 8/9

Anne-Gaëlle Huon, son nouveau roman aux explosions de saveurs culinaires et d’humanité

Anne-Gaëlle Huon pour "Ce que les étoiles doivent à la nuit"

Le 8/9

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 mai 2021 à 08:393 min
Par François Saint-Amand

Anne-Gaëlle Huon était l’invitée du 8/9 pour présenter son nouveau livre Ce que les étoiles doivent à la nuit, l’histoire du deuil d’un proche dans l’univers d’un restaurant gastronomique qui promet un voyage éveillant tous les sens.

Liz, une cheffe prodigue et étoilée, part au Pays basque sur les traces de sa mère. Sur place, Liz apprendra qu’il n’y a pas de hasard… Sa rencontre avec M. Etchegoyen, un dandy propriétaire d’un restaurant, va totalement bouleverser sa vie.

Voilà que M. Etchegoyen lui donne subitement les clés de son restaurant situé dans un petit village perdu avec une demande bien précise : transformer son établissement en une adresse gastronomique !

Il y a juste un problème… Le chef du restaurant, Peyo, ne voit pas l’arrivée de Liz sous un bon œil. Pourtant, ils n’auront d’autres choix que de collaborer. Parviendront-ils à s’apprivoiser ?

Un roman lumineux émanant d’une annonce bien sombre

Ce quatrième roman lumineux d’Anne-Gaëlle Huon prend pourtant racine après une triste nouvelle pour l’écrivaine : le décès de sa grand-mère.

Elle raconte : "J’ai perdu ma grand-mère qui était tout pour moi, et je suis allée reprendre mon souffle au Pays basque. C’est une région que j’aime beaucoup, j’ai une autre grand-mère qui vient de là-bas, et j’ai été accueillie par les frères Ibarboure qui ont une table étoilée sur la côte basque. Ils ont mis un grand tabouret haut dans les cuisines et pendant une semaine, avec mon carnet et mon crayon, je les ai observés de l’ombre jusqu’aux heures avancées de la nuit, vivre cette vie incroyable qui est celle des cuisines étoilées d’un grand restaurant".

L’écrivaine a ainsi trouvé, dans le niveau d’exigence élevé d’un restaurant gastronomique étoilé, nécessitant minutie et rapidité, les ingrédients de son nouveau livre. "C’est de l’émotion de la tension, et beaucoup de sacrifices, et cette émotion a fait une impression tellement forte sur moi que je l’ai mise dans mon roman".

Loading...

Pas de place au hasard

L’auteure de 36 ans évoque diverses thématiques au travers de cette histoire, comme celle du harcèlement au travail. "Dans l’univers de la cuisine il y a des femmes qui subissent cet environnement extrêmement dur, exigeant, et parfois violent, qui est imprégné du militaire même dans le vocabulaire (NDLR : les 'brigades' par exemple). C’est une histoire de femme et c’était à mon sens un sujet qu’il fallait aborder" précise Anne-Gaëlle Huon.

Ce sujet n’est toutefois pas le cœur du livre, la romancière poursuivant dans son écriture lumineuse, qui évoque surtout la résilience et la reconstruction après un deuil.

Le thème qui parcourt le livre est surtout le hasard, ou plutôt son contraire. L’écrivaine croit elle-même en le destin de la vie. "Je crois beaucoup aux signes et je crois qu’il y a des gens qu’on rencontre pour une raison, à certains moments de notre vie parce qu’ils nous transforment, parce qu’ils nous permettent de renaître. C’est le cas de ce livre-là : il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous".

Loading...

De l’ombre à la lumière

L’histoire contée dans Ce que les étoiles doivent à la nuit est bien fictionnelle. Anne-Gaëlle Huon s’inspire toutefois un peu de son parcours et du deuil de sa grand-mère.


►►► À lire aussi : Bruno Debrandt dans Plan B, la série bouleversante sur un drame familial : "Cela me touche encore"


"Ce qui n’est pas inventé c’est ce chemin de l’ombre vers la lumière" explique-t-elle. "J’ai appris que ma grand-mère était décédée et au même moment, alors que j’étais dans les cuisines de ce restaurant étoilé, j’ai appris que j’attendais une petite fille qui n’était pas du tout prévue (NDLR : cette nouvelle apparaît aussi dans le livre). Attendre un bébé, c’est quelque chose d’une joie indicible et à la fois un peu inquiétant car on se demande si elle va bien. C’est le journal de sa venue ce livre : de l’angoisse le chagrin et la mélancolie qui étaient miennes et ce chemin progressif vers un bonheur incroyable de son arrivée".

Loading...

Un voyage qui stimule tous les sens

Anne-Gaëlle Huon vous propose un véritable voyage culinaire mais qui éveille tous les sens.

Elle décrit à merveille les paysages rencontrés au Pays basque, comme les maisons en bord de mer de Biarritz. "J’aime ce paysage et ce terroir : c’est très sensoriel pour moi, j’aime bien les impressions, décrire du point de vue des sens, que ce soit l’odorat, la fraîcheur du vent" confirme-t-elle, pointant au passage que l’écriture de ce livre était "un vrai challenge" et pour cause, la cuisine passe généralement mieux à l’écran qu’à l’écrit.

Impossible cependant pour l’auteure de savoir si elle écrira encore sur cet univers, qui préfère prendre son temps avant de se lancer dans la rédaction de son prochain roman.

Elle ouvre par contre la porte à une adaptation cinématographique de Ce que les étoiles doivent à la nuit - et voit bien Cécile de France dans le rôle et Liz – et même du roman précédent, Les demoiselles. "J’en rêve donc si Steven Spielberg écoute cette matinale qu’il m’appelle", l’appel est lancé !

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Articles recommandés pour vous