Angus Young : "c'est trop tard pour qu'AC/DC change de style !"

Angus Young : "c’est trop tard pour qu’AC/DC change de style !"
24 août 2020 à 15:31Temps de lecture1 min
Par Marie-Amélie Mastin

Angus Young a évoqué la longévité d’AC/DC, et l’attrait qui existe toujours pour le groupe, dans une nouvelle interview avec Total Guitar.

Le guitariste est revenu sur sa carrière, les débuts de la formation, mais aussi ses goûts musicaux. Et il estime être resté bien rock’n’roll dans l’âme !

"Certains nous disent que cela fait trop longtemps qu’on traîne dans le coin. Mais des groupes qui ont essayé de s’adapter au style actuel n’ont pas réussi. Nous faisons du rock et il est trop tard pour nous de nous mettre aux ballades. Le rock, c’est ce que nous faisons le mieux."

"Parfois, je me demande si j’aimerais jouer d’autres styles de musique. Bien sûr, à la maison, je joue un peu de blues, mais après cinq minutes, je m’ennuie et je reviens au hard rock."

Interrogé sur ses goûts en musique actuelle, il a répondu qu’il n’en n’écoutait pas : "Quand je suis dans ma voiture, la première chose que je fais, c’est mettre une cassette de Muddy Waters, même si je l’ai écoutée 400 fois au moins."

"Mais je l’adore, tout comme Chuck Berry. Aujourd’hui, tout sonne tellement propret : pas de buzz, pas de sifflement, pas de souffle, mais moi je les aime ! J’aime entendre la chaleur monter dans les amplis. C’est de l’énergie pure. Je continue à passer des heures à écouter le son des guitares de Chuck Berry, et il n’y a pas un jour qui passe sans que j’en joue et j’y arrive !"

Le 13 août dernier, le batteur Chris Slade estimait faire toujours partie du groupe. Il avait rejoint AC/DC en 1989 mais avait été remplacé en 1994 au retour de Phil Rudd. Il était ensuite revenu après l’arrestation de ce dernier en 2016.

"Personne ne m’a jamais appelé pour me dire que je ne faisais plus partie du groupe, ou bien que Phil était de retour depuis trois ans."

"Je prends assez de distance pour me dire que oui, Phil est peut-être bien de retour dans le groupe. Je n’en sais rien. Je suis ouvert à toutes les possibilités. Et c’est comme cela que les gens devraient agir, ils devraient être ouverts."

 

Les 40 ans de "Back in Black"

Laurent Rieppi nous proposait ces dernières semaines un dossier spécial sur l’album "Back In Black", tandis que Marie-Amélie Mastin vous la retraçait dans la vidéo ci-dessous :

Articles recommandés pour vous