RTBFPasser au contenu

Matin Première

Angèle et Stromae : une bataille médiatique organisée ?

Angèle et Stromae : une bataille médiatique organisée ?
29 oct. 2021 à 08:092 min
Par Frédéric Brébant

Vous n’êtes sans doute pas passés, cette semaine, à côté des différentes annonces de notre Angèle nationale qui, sur le plan de la com’, n’a plus rien à envier au maestro Stromae. Décryptage avec Frédéric Brébant.

Mardi dernier, la chanteuse belge a en effet diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux qui a immédiatement fait le buzz et où elle dévoilait les titres de son futur album dans un parc d’attractions.

Angèle s’était imposée le défi d’écrire ces 12 titres en pleines montagnes russes avec, vous l’imaginez, de grosses secousses et des petits cris au programme. Bref, un joli coup marketing qui n’est pas sans rappeler les précédents ‘happenings’ de l’ami Stromae.

Les deux artistes sont un peu au coude-à-coude en termes de sortie médiatique…

Stromae a sorti son clip ‘Santé’ le 15 octobre (déjà 10 millions de vues sur Youtube). Angèle a sorti le sien six jours plus tard ‘Bruxelles je t’aime’ (quasi 2 millions de vues).

Le 26 octobre, mardi dernier donc, elle annonce la sortie de son nouvel album et cette fameuse vidéo ‘montagne russe’. Réponse de Stromae le même jour avec l’annonce, par l’artiste en personne, d’une douzaine de dates de concerts pour les festivals de l’été prochain.

Et comme par hasard, le lendemain, c’est Angèle qui dévoile à son tour, sur ses réseaux, une vingtaine de dates en 2022, uniquement dans des grandes salles. Comique.

Une escalade organisée ?

Nous sommes à quelques semaines des fêtes de fin d’année. Il y a une espèce de frénésie de sorties et un embouteillage de nouveautés après des mois de retenue.

Stromae pratique plutôt le marketing de la rareté. Ses apparitions médiatiques et ses sorties sur les réseaux sociaux sont délibérément espacées, là où Angèle garde le contact quasi quotidien avec ses 3 millions de fans sur Instagram.

Bizarrement, Stromae n’a pas (ou pas encore) organisé de buzz parallèle pour son nouveau titre ‘Santé’ et son prochain album. Mais ce qui les réunit malgré tout, c’est cette belgitude complètement assumée qui devient un élément de branchitude en soi.

C’est assumé et même revendiqué dans son nouveau clip ‘Bruxelles je t’aime’ où elle chante aussi quelques mots en flamand alors que, quantita-tivement, la majorité de ses fans sont Français.

Depuis Poelvoorde, Damiens, Vizorek et Cie, le Belge est tendance à Paris et donc, dans la foulée, Stromae avec son ‘Formidable’ faussement bourré à la place Stéphanie et Angèle avec son premier disque ‘Brol’ ont soufflé sur la braise.

On a le même le sentiment étrange que cette belgitude fait partie de leur machine marketing pour se différencier justement de tous les autres artistes français. Et on ne va pas s’en plaindre.

Surtout pas la Ville de Bruxelles et son bourgmestre Philippe Close qui doit se réjouir de cette publicité inattendue que lui offre Angèle avec son clip ‘Bruxelles je t’aime’ qui devrait doper le trafic du ‘Thalys from Paris’.

Exactement comme le Tour de France qui, lorsqu’il est parti de Bruxelles il y a deux ans, a mis un sérieux coup de projecteur sur la Belgique et, en particulier, sur notre capitale.

Tendance pub

L'offensive marketing de la chanteuse Angèle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

03 déc. 2021 à 10:09
2 min
08 nov. 2021 à 06:40
2 min

Articles recommandés pour vous