Football

Anderlecht - Westerlo : "Des changements opportuns d'un côté mais pas de l'autre"

Anderlecht - Westerlo : "des changements opportuns d'un côté mais pas de l'autre"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dans "Complètement Foot", David Houdret, Pascal Scimè, Alex Teklak et Guillaume Gautier sont revenus sur le partage entre le Sporting d’Anderlecht et Westerlo (0-0). Les Mauves se retrouvent hors du Top 8 à deux journées de la fin de la phase classique. Yari Verschaeren manque-t-il déjà à Anderlecht ?

Pour notre consultant, Alex Teklak, c’était un match agréable. "Westerlo a crânement joué sa chance et ils auraient mérité de gagner. Ce sont eux qui ont eu les plus grosses occasions. Il manquait des buts, mais c’était un chouette match. Et des buts on aurait dû en voir, mais le gardien d’Anderlecht y est pour quelque chose. Bart Verbruggen a fait un gros match. De toute façon, quand tu es élu homme du match en étant gardien, c’est qu’il y a une raison."

Notre consultant Pascal Scimè a lui été séduit par les changements effectués par l’entraîneur de Westerlo, Jonas De Roeck. "En deuxième mi-temps, il a fait des changements pour gagner le match, des changements offensifs. L’équipe était meilleure et pas seulement grâce à la fraîcheur des nouveaux venus. De l’autre côté, les changements de Brian Riemer ont affaibli Anderlecht."

Un avis partagé par Guillaume Gautier, journaliste sportif au magazine "Le Vif". "Le match a basculé quand Sardella est monté. Il n’a pas du tout fait une bonne montée. Alors que du côté de Westerlo, Dorgeles Nene venait d’entrer. Et lui sait dynamiter un match. Après ces deux changements, on reste avec l’impression que Westerlo aurait dû gagner."

Loading...

Une dépendance à Verschaeren ?

Pour Pascal Scimè, les Mauves ont manqué de créativité. "Il y avait de la bonne volonté, mais c’était stérile. Il y avait ce manque d’imprévisibilité qui fait qu’on n’a jamais senti qu’ils pouvaient faire basculer le match. Je n’ose pas imaginer qu’Anderlecht pensait déjà au match européen face à l’AZ Alkmaar. C’est impossible quand tu dois jouer tous tes matches comme des finales. Maintenant, je me demande si c’est juste un jour sans ou s’il y a une dépendance à Yari Verschaeren."

Pour Guillaume Gautier, l’absence de Verschaeren a un réel impact. "C’était souvent lui qui donnait le ballon de but ou d’avant but avant sa blessure. C’est difficile de trouver un profil similaire. Brian Riemer a essayé avec Lior Refaelov, mais il n’a pas apporté satisfaction dans tout ce qui est impact et courses au milieu de terrain. Et Kristian Arnstad n’est pas Verschaeren non plus. Même si Anderlecht n’a pratiquement pas concédé d’occasions avant sa sortie de jeu."

Notre consultant Alex Teklak conclut, "Arnstad a un moteur énorme. Et on sait que Riemer fait très attention à la capacité de course de ses joueurs. Mais ça ne suffit pas. Il faut de l’engagement pur et dur. Et ça Anderlecht ne l’a pas eu aujourd’hui. Riemer doit être déçu de ça."

Ecoutez, réécoutez et abonnez-vous à notre podcast "Complètement Foot"!

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous