RTBFPasser au contenu

Regions Bruxelles

Anderlecht : manifestation devant le CPAS pour dénoncer la surcharge de travail

Anderlecht : manifestation devant le CPAS pour dénoncer la surcharge de travail
19 nov. 2021 à 11:101 min
Par Belga

Une cinquantaine de membres du personnel du service social du CPAS d’Anderlecht manifestent depuis 09h00 vendredi, devant le bâtiment principal de l’administration sociale situé avenue Raymond Vander Bruggen, pour rendre visible leur grève dénonçant la lourdeur de leurs conditions de travail.

Cette action a été menée avec le soutien des trois organisations syndicales CSC, CGSP et SLPF en front commun. Les trois couleurs vert, rouge et bleu des syndicats étaient donc visibles. Le CPAS est fermé. Une délégation a rencontré la direction du CPAS jeudi. Des propositions ont été discutées. Un accord, incluant de nouveaux engagements, est attendu dans les prochains jours. Il sera soumis dès réception aux travailleurs pour avis.

 

La charge de travail dénoncé par les syndicats

Les syndicats dénoncent une charge de travail devenue trop importante pour le personnel en sous-effectif. Ils avancent qu’un assistant social doit gérer à lui seul souvent plus de 200 dossiers, alors que leurs collègues n’en auraient qu’une centaine dans les autres CPAS de taille similaire. Ils mettent en cause une pénurie structurelle de personnel. Selon les syndicats, il manque actuellement une douzaine de personnes, principalement des assistants sociaux, au CPAS d’Anderlecht.

"Ces dernières années, on a assisté à un véritable exode du personnel", ont observé les syndicats dans leur communiqué.

"Au cours des deux dernières années, plus de 25 assistants sociaux ont démissionné".

Depuis le dernier arrêt de travail en juin, plusieurs concertations ont été organisées entre les syndicats et les instances décisionnelles du CPAS d’Anderlecht. Des mesures ont déjà été prises, mais la pression reste forte sur les travailleurs, selon les syndicats.

La direction assure que les efforts se poursuivent, mais que régler la situation demande du temps. Au cours de ces quatre derniers mois, le CPAS a engagé huit nouveaux assistants sociaux et sept procédures de recrutement sont en cours. Des efforts sont mis en œuvre en matière d’attractivité (prime télétravail, téléphone mobile de service, etc.). Une réorganisation du personnel a été initiée depuis le début du mois de novembre en vue d’équilibrer la charge de travail.

Articles recommandés pour vous