RTBFPasser au contenu

Regions

Andenne : un hôtel propose de passer une nuit à l’usine

Depuis les couloirs de l’hôtel, plongée dans l’usine. Un double vitrage spécial permet de maintenir l’hôtel dans un calme total.
30 sept. 2021 à 17:131 min
Par Louis Matagne

La société Pegard Productics ouvre ce 1er octobre un hôtel de 37 chambres au sein même de son usine de production à Andenne.

Depuis 1937, l’entreprise produit des pièces de grandes tailles et réalise de la maintenance de machines-outils. Au fil des années, toute une aile de l’usine, où se trouvait un bureau d’étude est des ateliers électriques, a progressivement été désertée par les travailleurs. Il s’agit d’un espace de 2500m² que le groupe Ogepar, propriétaire de Pegard depuis 1997, n’a jamais voulu abandonner.

"Il y avait toutefois une demande du groupe de trouver des solutions pour pérenniser le site et rendre une fonction à ces espaces inutilisés", explique Nicolas Schifflers, directeur général du Pegard Hotel. L’idée d’un hôtel ne semblait pas la plus évidente, mais il faut rappeler qu’il n’existe actuellement aucune offre hôtelière dans le centre d’Andenne. "Il y a 8000 emplois à proximité directe, et pas mal d’entreprises, qui logent régulièrement des gens à Huy et Namur." Le Pegard Hotel vise donc principalement une clientèle orientée business (il y a deux salles de conférences), mais ses concepteurs comptent aussi sur une collaboration avec les acteurs touristiques locaux pour remplir les chambres le week-end.

Des éléments de décor, issus de l’histoire des usines Pegard, viennent donner un cachet industriel au lieu.
Des éléments de décor, issus de l’histoire des usines Pegard, viennent donner un cachet industriel au lieu. Louis Matagne

La vue, pas le son

Le défi pour les créateurs de l’hôtel, qui ont injecté 3,5 millions dans le projet, a été de trouver un juste équilibre entre l’immersion et le confort. Les éléments qui rappellent le passé industriel du lieu sont omniprésents : l’ascenseur conserve des graffitis d’époque faits par les travailleurs, la brique rouge de l’usine ressort par endroits et des photos de machines sont exposées dans les chambres.

Dans les couloirs, les salles de conférences ou encore la salle où est servi le petit-déjeuner, de grandes fenêtres donnent directement sur le site de production de Pegard, où une cinquantaine de travailleurs s’activent encore quotidiennement. "Partout où il y a des fenêtres qui donnent sur l’usine, nous avons cependant placé des doubles vitrages. Nous avons également doublé les matériaux au niveau des chambres pour l’insonorisation." On peut donc voir l’usine, mais pas l’entendre. Et les chambres ne donnent jamais sur le site de production.

L’hôtel est un ancien bâtiment industriel, attenant à une usine toujours active.
L’hôtel est un ancien bâtiment industriel, attenant à une usine toujours active. Louis Matagne

Articles recommandés pour vous