RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

Amende impayée, interdit de rouler, c’est un bon deal ?

Amende impayée, interdit de rouler, c’est un bon deal ?

Dès 2022 votre permis pourrait être suspendu si vous ne payez pas votre amende routière. C’est La DH qui annonce ce matin que face à la difficulté de récupérer le montant de certaines amendes impayées, le gouvernement envisage de suspendre le permis de ceux qui ne paient pas pour stopper le sentiment d’impunité.

Amende impayée, interdit de rouler, c’est un bon deal ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

© Mark Doliner – Flickr

"M’enlever mon permis ne m’empêchera pas de rouler"

Jean-Pierre, un auditeur de d’Anderlues, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je fais presque 80.000 kilomètres par an, et j’ai déjà trois amendes à payer. J’en ai un peu marre, je fais quand même de la route pour aller travailler, pas pour aller me promener. Les distractions au volant ça arrive à tout le monde, je fais attention, je mets notamment le régulateur de vitesse. Il faudrait déduire les amendes sur nos impôts, comme avant. M’enlever mon permis ne m’empêchera pas de rouler. Car si on m’enlève mon permis, je ne peux pas aller travailler, alors tant pis je roulerai quand même !"

DIRK WAEM – BELGA

"J’estime que c’est du racket"

Philippe, un habitant de Charleroi poursuit la discussion : "J’estime que c’est du racket, ceux qui n’auront plus leur permis, rouleront quand même et préféreront commettre un délit en prenant le risque de ne pas s’arrêter lors d’un contrôle routier. Entant qu’ancien policier, j’ai contrôlé de nombreux conducteurs sans permis. Et il existe déjà des moyens : le Ministère des Finances a le droit de récupérer les amendes impayées."

KURT DESPLENTER – BELGA

"J’ai eu une déchéance du droit de conduire, ça m’a donné une très bonne leçon"

Toujours à Charleroi, Alessandro nous a fait part de son expérience pour clore le débat : "Je suis commercial, et si je n’ai pas mon permis de conduire, je n’ai plus de salaire, plus de boulot et je ne sais plus payer mes factures. Je suis déjà passé au tribunal pour un excès de vitesse et j’ai reconnu mon tort. À l’audience, j’étais d’accord pour qu’on me retire mon permis mais j’aurai pris le risque de frauder. À la place j’ai eu une déchéance du droit de conduire, et ça m’a donné une bonne leçon."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Articles recommandés pour vous