RTBFPasser au contenu
Rechercher

Ambassadeurs wallons de la propreté: ramasser les déchets avant qu'ils ne se multiplient

Une campagne citoyenne contre les déchets sauvages
28 sept. 2017 à 16:00Temps de lecture2 min
Par Thierry Vangulick

Les déchets sauvages continuent à polluer nos paysages, nos quartiers et nos rues. De multiples petits dépôts qui grandissent très vite si on n'intervient pas rapidement. Et après le grand nettoyage de printemps mené l’an dernier en Wallonie, une opération qui avait mobilisé 70 000 volontaires et permis de récolter 130 tonnes de déchets, de nombreux participants ont demandé à pouvoir poursuivre l’opération toute l’année. C'est le rôle qu'auront désormais les ambassadeurs de la propreté. Le ministre wallon de l'Environnement Carlo Di Antonio (cdH) propose donc aux citoyens de s'engager concrètement en devenant ambassadeurs de la propreté. Objectif : maintenir la propreté de son environnement immédiat en ramassant les déchets abandonnés un peu partout en rue et autour des poubelles.

Des citoyens ambassadeurs

Annie Chartier est gérante de deux magasins de produits naturels, l'un à Namur, l'autre à Charleroi. Elle s'est inscrite dès le premier jour. "Je trouve que les gens sont sales. Souvent lorsqu’on arrive le matin, on trouve des cannettes, des mégots ou des chiques quand ce ne sont pas des crottes de chien… pas très agréable et pas bon pour attirer les clients. C’est pour cela que, en entendant le spot radio, je me suis dit que, avec mon personnel, nous devions nous inscrire et montrer l’exemple. Si les voisins, les passants voient que nous ramassons les déchets, ils feront plus attention à ne pas jeter les déchets n’importe où".

Un nouveau décret wallon

Montrer l’exemple directement sur le terrain, c’est encore la meilleure façon de combattre ce fléau des déchets sauvages estime le ministre, qui évalue à 3 ou 4% la partie de la population qui pollue nos rues et nos paysages. Mais Carlo Di Antonio mise aussi sur la répression. Il va sortir très prochainement un décret pour mieux organiser la traque aux pollueurs avec des amendes plus fortes, des moyens d’investigation plus importants et l’installation de caméras de surveillance sur certains sites particulièrement souillés.

L’affaire de tous

La campagne, résumée par le slogan "Moi aussi je peux le faire" et déclinée en plusieurs spots radio et un clip vidéo, a été lancée mardi et déjà plusieurs dizaines de volontaires se sont inscrits. Pour devenir ambassadeur propreté, il suffit de s'inscrire sur le site de Bewapp, l'agence propreté de la Région wallonne et de signer une charte qui engage surtout à montrer l'exemple. L’ambassadeur reçoit alors un équipement : une vareuse jaune, des gants, une pince et des sacs poubelles. L’opération ne s’est pas fixé d’objectif en termes de volontaires ou de quantités collectées. L’essentiel, c’est de montrer que la propreté e nos villes et de nos villages, c’est vraiment l’affaire de tous.

Pour s'inscrire : le site Walloniepluspropre.be

Articles recommandés pour vous