RTBFPasser au contenu
Rechercher

La matinale de Musiq3

Alfred Brendel, le pianiste poète qui cultive l’absurde et le surréalisme

Le pianiste Alfred Brendel fête ses 90 ans ce mardi 5 janvier 2021 et pour célébrer cette longue et riche vie qui se poursuit, Adèle Molle l’a élu poète de la semaine dans son moment poésie de la matinale à 6h45.

A côté de sa carrière de pianiste, qu’il a suspendue officiellement en décembre 2008, le musicien cultive aussi une production littéraire et poétique. Il est l’auteur de deux recueils de poésie parus aux éditions Christian Bourgeois. C’est le premier qui retient l’attention d’Adèle en cette semaine de rentrée : Poèmes traduit de l’allemand par Olivier Mannoni et publié en français en 2003.

On y découvre une tout autre facette du personnage, goûtant à l’absurde et au décalage.

"Quand je joue du piano, je ne suis pas un écrivain et, lorsque j’écris, même si c’est de la poésie, je ne suis pas un musicien. C’est peut-être un peu nécessaire d’être poète en jouant du piano, mais la poésie n’est pas l’essence de la musique. Je dirais que c’est une épice enchanteresse."

Dans Poèmes, on croise Mozart, Beethoven ou Brahms mais on rencontre tout aussi bien un singe, une souris, une brebis, le syndicat du fromage, un dadaïste, un genou, un ange laveur de carreaux, un homme en train de se transformer en bretzel, bref… toute une galerie de personnages et d’animaux dont les fragments d’histoire loufoques et surréalistes prêtent au rire et à l’absurde.

Avis aux amoureux du non-sens et de l’incongru !

L’histoire de l’homme transformé en Bretzel

Histoire d'une intrigue policière

Histoire de cannibales

Pianos bouillis

Sur le même sujet

23 févr. 2022 à 10:30
Temps de lecture12 min
09 févr. 2021 à 17:04
Temps de lecture2 min

Articles recommandés pour vous