RTBFPasser au contenu

Alexander De Croo nie que ses messages avec une actrice porno ont ralenti la formation du gouvernement

Alexander De Croo nie que ses messages avec une actrice porno ont ralenti la formation du gouvernement
31 oct. 2021 à 15:562 min
Par A.T. avec Belga

Le Premier ministre, Alexander De Croo, a démenti dimanche que des événements de sa vie privée aient mené à des retards dans les négociations de formation d’un gouvernement. Sur le plateau de l’émission "De Zevende Dag" (VRT), il a réagi aux informations qui circulent depuis plusieurs mois sur les contacts qu’il aurait cherchés à entretenir avec une actrice pornographique italienne.

Le Premier ministre réagit pour la première fois à un passage paru dans le livre "Les fossoyeurs de la Belgique" écrit par le journaliste Wouter Verschelden. Consacré à la longue crise politique qui a précédé l’avènement de la coalition Vivaldi, ce livre (sorti fin juin) évoque un épisode resté discret qui concerne Alexander De Croo, alors vice-Premier ministre Open Vld dans le gouvernement Michel. Il aurait essayé de nouer des contacts sur Whatsapp avec une actrice pornographique italienne pendant qu’elle était de passage en Belgique.

L’intéressée a confirmé au mois d’août dans le quotidien El Corriere Della Sera qu’elle a eu des contacts avec Alexander De Croo. "Il m’a écrit pendant un spectacle que je faisais en Belgique, me demandant de le rencontrer. À l’époque, je ne savais pas qui il était et comment il avait obtenu mon numéro privé, alors j’ai demandé autour de moi et on m’a dit qu’il était un homme politique important. À partir de là, nous avons commencé à nous écrire. C’était un fan, il voulait me voir."

Retard dans les négociations ?

Wouter Verschelden affirme dans son livre que l’échange de messages Whatsapp entre De Croo et l’actrice porno aurait retardé les dernières négociations gouvernementales. Lorsque cette information a fuité et a failli paraître sur le site flamand P-Magazine, la présidente de l’Open Vld de l’époque, Gwendolyn Rutten, aurait demandé à Alexander De Croo : "Est-ce qu’on peut te faire chanter ?" Ce à quoi l’intéressé aurait répondu : "Je ne peux pas le garantir."

L’intéressé, devenu entretemps Premier ministre, réfute que ces échanges auraient eu un impact sur la formation du gouvernement : "Absolument pas. Tout qui a suivi la formation du gouvernement de près sait qu’il y avait énormément de moments difficiles. Je suis content qu’à un moment, des partis aient tendu la main l’un vers l’autre." Avant de conclure : "Jamais un aspect privé n’a joué un rôle."

Articles recommandés pour vous