Belgique

Alexander De Croo au Congo : " pour pouvoir construire un bon futur, il faut affronter le passé"

07 juin 2022 à 08:17Temps de lecture1 min
Par Philippe Walkowiak

Plusieurs fois reporté, le voyage officiel du roi Philippe commence bien ce mardi, à l’invitation du président congolais, Félix Tshisekedi.

Avant le décollage depuis l’aéroport de Melsbroek, le Premier ministre, Alexander De Croo, qui accompagne le chef de l’État a précisé le cadre de ce déplacement, pas tout à fait comme les autres.

Les relations entre les deux pays depuis l’indépendance (1960) ont connu des hauts et des bas.

Ce voyage s’inscrit dans un contexte où on redéfinit les liens entre la Belgique et son ancienne colonie.

"C’est important d’affronter notre histoire, de dire les mots parfois un peu difficiles, mais le véritable enjeu c’est le futur", estime le Premier ministre. Pour pouvoir construire un bon futur, il faut affronter le passé.

En 2020, pour les 60 ans de l’indépendance, dans une lettre au président congolais, le roi Philippe avait exprimé ses plus profonds regrets pour les blessures infligées, lors de la période coloniale, à l’ex-Congo belge.

Interrogé ce mardi matin, le Premier ministre estime que si on veut bâtir un avenir ensemble, ce sera par la coopération au développement mais aussi via le commerce, la formation et les échanges entre les personnes.

Sur le même sujet

Passé colonial : la question des réparations fait débat à la Chambre

Belgique

Discours du roi Philippe au Congo : des "profonds regrets" pour un "régime colonial" basé sur "l’exploitation" et "le racisme"

Politique

Articles recommandés pour vous