RTBFPasser au contenu

Concours Eurovision

Alex Germys se livre sur son rôle de jury sur cette 66e édition de l’Eurovision

Alex Germys se livre sur son rôle de jury lors de la 66e édition de l’Eurovision

A l’heure où la 66e édition de l’Eurovision bat son plein à Turin, nous nous sommes concentrés sur le rôle de nos jurys belges. Pour rappel, les membres du jury attribuent les points aux performances des autres représentants du concours. Une tâche très importante qui nécessite beaucoup de concentration. Afin d'en savoir plus sur ce rôle capital, nous avons fait appel à Alex Germys, DJ et producteur Belge.

Qu'est-ce que cela vous fait d'être pour la deuxième fois, membre du jury de l’Eurovision ?

A.G : "C’est toujours de bonnes soirées parce l’ambiance avec les autres membres du jury est  chouette et le show est toujours dingue. En plus, c’est cool de se dire que ton avis compte et que ton oeil de professionnel est important !"

Penses-tu que ta double casquette de DJ/Producteur t’aide à reconnaître les artistes qui iront loin ?

"Vu que je passe mes journées à regarder la manière dont les artistes se vendent sur les réseaux, je pense en effet que je peux détecter de potentiels nouveaux talents. Dans le cas de figure de l’Eurovision, c'est plus compliqué car on juge un artiste sur une seule prestation. On ne va pas regarder leur histoire, le background ou leur historique musical. C’est un aspect qu’il n’y a pas à la télé car ici, on juge une prestation one-shot. On doit tout oublier des gens qui sont sur scène et juste juger la prestation."

Les règles du jury sont-elles très strictes ?

"Elles sont très cadrées pour éviter la triche. Lorsque le moment vient de voter, on a chacun notre petit papier et on ne peut pas dévoiler ce que l’on note. On ne peut pas se concerter avec les autres membres du jury."

 

Étais-tu déjà un fan de l’Eurovision avant d'être membre du jury ?

"Je n'ai pas suivi toutes les éditions mais c’est très divertissant et j’aime bien découvrir ce que les autres pays proposent. En plus, Les gagnants de ces quatre dernières années ont eu un succès mondial après leur passage à l’Eurovision. Ca reste donc intéressant de voir ce qui se détache et ce qui touche les gens."

Les jeunes d'aujourd'hui semblent être à nouveau de grands fans du concept Eurovision. Pour quelle(s) raison(s) selon toi ?

" Pendant tout un temps, j’avais l’impression que les pays envoyaient des chanteurs "à la va-vite". Ils choisissaient une chanson en deux secondes parce qu’il fallait le faire sans vraiment croire en quoi que ce soit. Et depuis quelques années, j’ai l’impression que chaque pays fait en sorte d'envoyer une chanson beaucoup plus travaillée et qui peut potentiellement lancer un artiste par après. 

Ça devient plus qualitatif. Les chansons ne sont plus vraiment des chansons " Eurovision "comme on disait à l’époque. C’est un peu péjoratif dit comme ça mais il est vrai que pendant tout un temps, on avait l'impression que c'était des clichés. Maintenant, ce sont vraiment des hits internationaux ou que les artistes eux-mêmes deviennent connus mondialement. Quand tu vois  Maneskin, Duncan Laurence, on sent qu'il y a une véritable recherche de talents et je pense que ça ramène beaucoup l’intérêt des jeunes.  "

On sent que la plateforme TikTok est également rentrée dans la danse "eurovisionnesque". Qu’est-ce que cela peut apporter à un artiste maintenant ?

"Sur Tik Tok, tu ne sais jamais vraiment prévenir d’où vient le buzz mais quand il est là, tu peux être propulsé dans le top 20 mondiale de nulle part. Tu peux être un artiste qui n’a jamais rien sorti avant et devenir super connu grâce à TikTok. Et ça, je pense que l'organisation l'a bien compris"

Y-a-t-il un gagnant de l'Eurovision qui t’a marqué et que tu aimes encore écouter aujourd’hui ?

Je suis pas mal Duncan Lawrence depuis sa victoire en 2019. Maneskin était très impressionnant aussi."

Quels sont les critères qui pour toi, peuvent faire la différence dans une prestation à l'Eurovision ?

"Pour moi, il n’y a que deux façons de gagner à l’Eurovision. Soit tu fais un show incroyable, soit tu fais une chanson qui touche les gens vraiment très fort. Sur les quatre dernières années, on a eu des shows de dingue comme Maneskin. Et puis on a eu des prestations comme Duncan Lawrence et Salvador Sobral qui étaient des pianos voix et qui ont tout aussi cartonné.

Soit, tu fais un show avec des costumes et tout ce qui va avec, soit tu fais une presta qui marque émotionnellement. Si tu choisis la carte du show, tu dois te démarquer.

Tu as sorti un single avec Kid Noize récemment, peux-tu nous en dire plus pour la suite de ton EP ?

" Je prépare un EP avec d’autres collaborations belges et d’autres singles vont sortir. J’aurai un autre single en août avec une chanteuse hollandaise. Pour le moment, je continue de booster le single avec Kid Noize pour que cela devienne un hit de l’été."

Sur le même sujet

15 mai 2022 à 09:36
2 min
14 mai 2022 à 22:13
6 min

Articles recommandés pour vous