La Une

Alerte Kidnapping – Paul Vanden Boeynants : Qui l’a enlevé ?

© © Tous droits réservés

Le premier épisode d’Alerte Kidnapping revient sur l’enlèvement médiatisé de l’ancien Premier ministre.

Le 14 janvier 1989 fait partie de ces dates dont de nombreux Belges se souviennent, surtout ceux ayant bien connu cette époque. En effet, c’est le jour où l’ancien Premier ministre Paul Vanden Boeynants est enlevé, ce qui lancera un déferlement médiatique important dans notre pays. Tout commence alors que l’on retrouve sa voiture dans son garage, portière ouverte et pipe à terre. Il ne faut que peu de temps pour que la police oriente l’enquête sur sa disparition vers la piste de l’enlèvement. Le tout sera confirmé dès le lendemain avec un appel téléphonique. Les “Brigades socialistes révolutionnaires” contactent en effet le Soir pour revendiquer ce kidnapping.

Paul Vanden Boeynants, un Premier ministre polémique

La victime est une personnalité évidemment bien connue du pays, ayant notamment été nommée deux fois Premier ministre, d’abord de mars 1966 à juin 1968, puis d’octobre 1978 à avril 1979. Paul Vanden Boeynants avait commencé sa carrière en tant que boucher à la suite de ses parents avant de créer sa propre entreprise. Il se lancera ensuite en politique au Parti Social-Chrétien, dont il sera président de 1961 à 1966 à l’époque où le PSC était lié à son homologue flamand, le Christelijke Volkspartij (CVP). Ancien ministre de la défense, l’homme est relié à plusieurs polémiques, que ce soit sa condamnation pour fraude fiscale ou les allégations le reliant aux tueries du Brabant. C’est donc une personnalité polémique qui se fait enlever dans une affaire aussi rocambolesque que la victime elle-même.

© Tous droits réservés

Disque d’or et incertitudes

Après plus d’un mois de détention, Paul Vanden Boeynants sera libéré contre une somme de 63 millions de francs. Relâché à Tournai, il sera récupéré par un chauffeur de taxi qui admettra ne pas l’avoir reconnu avant qu’il n’arbore sa fameuse pipe. Ce n’est qu’une des nombreuses situations improbables de cette affaire. Ainsi, le fameux appel au Soir n’avait au départ suscité qu’un rejet direct de l’interlocuteur, ne croyant pas à la véracité de l’information. Le summum fut lors de la fameuse conférence de presse où Paul Vanden Boeynants raconta les conditions de sa détention avec de nombreux détails. Ses propos furent alors remixés dans une fameuse chanson intitulée “Qui…?”, récoltant un disque d’or après avoir vendu 50.000 exemplaires en deux semaines.

Mais, au-delà de ces aspects plus légers, il continue de régner quelques incertitudes par rapport à cette affaire d’enlèvement. Les responsables, Patrick Haemers et sa bande, finirent par être arrêtés. Le leader du groupe décidera de mettre fin à ses jours en prison quelques jours avant le procès. L’avocat du truand a pourtant révélé en 2019 que son ancien client n’était pas la tête pensante du kidnapping. Ce dernier aurait été commandité par un homme d’affaires belge qui aurait exprimé de nombreux désaccords avec Paul Vanden Boeynants. De quoi épaissir ce qui est peut-être l’enlèvement le plus médiatisé du pays…

Alerte Kidnapping – Paul Vanden Boeynants, le mercredi 31 août à 20h20 sur La Une et en replay sur Auvio.

 

Articles recommandés pour vous