Les éclaireurs

Alcool, fake news : à la source du danger

© Tous droits réservés

Ce samedi 10 septembre 2022, les invité.e.s de Fabienne Vande Meerssche (@fvandemeerssche) dans LES ECLAIREURS sont Sophie Laguesse, docteure en Neurosciences, Chercheuse Qualifiée FNRS dans le laboratoire de Régulation moléculaire de la Neurogenèse (GIGA-stemCells, ULiège) & Olivier Sartenaer, physicien, docteur en Philosophie des Sciences et chargé de cours à l’UNamur.

DIFFUSION : samedi 10 septembre 2022 à 17h08’ et dimanche 11 septembre 2022 à 23h08’.

Sophie Laguesse

Sophie Laguesse est docteure en Neurosciences et Chercheuse Qualifiée FNRS, dans le laboratoire de Régulation moléculaire de la Neurogenèse GIGA-stem Cells, GIGA-Neurosciences). Elle est diplômée en sciences biomédicales de l’ULiège. Elle a effectué un doctorat en neurosciences sur le développement du cerveau sous la direction de Laurent Nguyen, Directeur de recherches FNRS (il était notre invité le 3 mars 2018, consultez l’article qui lui est consacré sur ce lien). Les recherches de Sophie portaient alors sur le développement du cortex cérébral et ont abouti à l’identification d’un nouveau mécanisme responsable de la microcéphalie.

Sophie Laguesse a ensuite poursuivi ses activités de recherche lors d’un postdoctorat à l’Université de Californie à San Francisco. C’est là qu’elle commence à travailler sur l’addiction à l’alcool avec Dorit Ron. Ces trois années de recherche sont couronnées par la mise en évidence d’une nouvelle protéine qui agit au niveau du " centre du plaisir " et qui promeut les comportements compulsifs d’addiction à l’alcool.

En rentrant en Belgique, elle décide d’allier ses deux sujets de prédilection : développement du cerveau et addiction à l’alcool. Ses travaux de recherche portent actuellement sur les effets de l’alcool sur la maturation du cerveau adolescent dans le laboratoire de Régulation moléculaire de la Neurogenèse (GIGA-Cells). Le cortex préfrontal est l’une des dernières régions du cerveau à arriver à maturité, vers 21 ans, et est susceptible d’être lourdement endommagée par la consommation d’alcool. Or, cette partie du cerveau contrôle les fonctions exécutives, la prise de décision, les émotions. A l’âge adulte, Sophie Laguesse a constaté que les souris ayant bu de l’alcool au cours de leur adolescence développent des troubles de l’anxiété, des comportements dépressifs et sont moins capables de contrôler leur consommation, au point de développer une addiction.

Sophie souhaite à présent identifier les mécanismes qui expliquent cet impact de l’alcool sur le développement du cerveau, notamment pour développer des médicaments contre l’alcoolisme.  Parmi ses projets : contribuer à l’amélioration de la prévention auprès des jeunes. 

Ses recherches ont été récompensées par le Collen-Franqui startup grant (2021-2024) et le Young Inverstigator grant de la Brain and Behavior Research Foundation (USA).

Sophie Laguesse a aussi participé au projet " Binôme ", qui réunit auteurs et chercheurs pour faire émerger une œuvre artistique. Après une rencontre avec l’auteur Hakim Bah à qui elle a expliqué ses recherches, celui-ci s’en est inspiré pour écrire " Dislocation cervicale ", une pièce de 30 minutes lue par des comédiens de la compagnie " Les sens des mots ". Elle a été présentée à Avignon en juillet 2019. La pièce aborde entre autres le ressenti de la chercheuse face à l’expérimentation animale.

Consultez l’article consacré à Sophie Laguesse dans le n°123 du FNRS News en pages 38 et 39.

Consultez ses publications sur Orbi.

Olivier Sartenaer

Olivier Sartenaer est physicien, docteur en Philosophie des sciences et chargé de cours à l’Université de Namur. Il travaille sur la logique et l’argumentation, l’épistémologie, l’histoire et la philosophie des sciences.

Il est titulaire d’une Licence en sciences physiques, d’un Certificat universitaire en philosophie et d’un Master interuniversitaire en philosophie des sciences (UCLouvain). Il a ensuite réalisé un Doctorat en philosophie à l’UCLouvain en tant qu’Aspirant FNRS sur les thématiques de l’émergence, du réductionnisme et de la complexité dans les sciences. Pour cette recherche, il s’est notamment rendu à l’Université de Cambridge et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a remporté en 2014 le prix trisannuel Dopp " qui récompense la meilleure thèse de doctorat en philosophie.

Après son doctorat et un premier mandat postdoctoral en Belgique en tant que Chargé de recherche FNRS, Olivier Sartenaer a effectué plusieurs séjours de recherches postdoctorales en philosophie des sciences à l’étranger : d’abord à l’Université de Columbia (New-York, USA) grâce à une bourse de la Fondation Francqui et du programme Fulbright, ensuite à lUniversité de Virginie (Charlottesville, USA) grâce à une bourse d’excellence Wallonie-Bruxelles International, et enfin à l’Université de Cologne grâce à une bourse de la Fondation Alexander von Humboldt.

En 2019, il rentre en Belgique grâce à une bourse de spécialisation en communication et vulgarisation scientifiques attribuée par le Fonds ISDT Wernaers/FRNS hébergée au laboratoire de médecine expérimentale de l’ULB.

Il a alors doublé ses recherches académiques d’une composante qui interroge la place du discours scientifique dans la société. Et en particulier, comment la philosophie des sciences peut lutter contre les fake news et les pseudosciences. Il collabore avec plusieurs médias non-scientifiques pour vulgariser son travail.

Consultez ici l’article d’Olivier dans The Conversation intitulé " Qu’est-ce que la science ? ".  Découvrez aussi l’adaptation de son article " Différencier science et pseudoscience : pas si simple " par le " Chat Sceptique ".

Loading...

Il s’intéresse désormais aux concepts d’esprit critique et de culture scientifique et surtout, à la façon de les promouvoir à l’école et au dehors.

C’est d’ailleurs l’un des objectifs du projet " Doubt my sciences " financé par Innoviris : des ateliers organisés par l’ULB dans des classes de 5ème et 6ème secondaire. Le but est d’apporter des outils épistémologiques aux jeunes, pour qu’ils puissent distinguer ce qui rend une connaissance scientifique fiable et fondée. Ils pourront ainsi se prémunir contre les pseudosciences et la désinformation.

Olivier Sartenaer a été Chargé de cours invité à l’UCLouvain et Chargé de projets au Centre dAction Laïque du Brabant Wallon. Il a mis fin à ces différentes missions pour devenir Chargé de cours à l’Université de Namur au sein du département Sciences, Philosophies et Sociétés depuis janvier 2022.

En 2018, Olivier Sartenaer a publié Quest-ce que l’émergence ? aux éditions Vrin où il essaye de redéfinir ce concept selon une pluralité de lectures possibles.

Consultez ses publications sur sa page du dépôt institutionnel de l'UNamur.

Découvrez ici le nouveau podcast de l’UNamur sur la vulgarisation des sciences, auquel a participé Olivier Sartenaer.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous