La couleur des idées

Alain Chouraqui : « L’extrémisme nationaliste c’est la guerre, ce qui se passe en Ukraine en est le fruit »

Le camp des Milles était un camp d’internement et de déportation français, ouvert en septembre 1939, dans une usine désaffectée, une tuilerie, au hameau des Milles sur le territoire de la commune d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Entre 1939 et 1942, i

© Getty Images

24 oct. 2022 à 08:17 - mise à jour 24 oct. 2022 à 08:22Temps de lecture2 min
Par Tania Markovic

Dans la couleur des idées, Pascale Seys reçoit le chercheur Alain Chouraqui. Directeur de recherche émérite au CNRS, président-fondateur de la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et éducation, fondateur de la chaire Unesco Éducation citoyenne, sciences de l’homme et convergence des mémoires, il est l’auteur de Pour résister à l’engrenage des extrémismes, des racismes et de l’antisémitisme (Cherche-Midi, 2015).

Il considère que sa mission en tant que chercheur est de décrire un phénomène afin de mieux l’appréhender, ce qui permet par la suite d’agir, de résister. Dans son essai Le Vertige identitaire paru chez Actes Sud, il alerte sur les dangers de dérives autoritaires et antidémocratiques. À le lire, l’on comprend que nous sommes sur une ligne de crête où tout peut basculer…

Quel est-ce "nous" actuellement en danger ? Alain Chouraqui précise :

Il s’agit de l’ensemble des démocraties occidentales libérales, mais ces phénomènes de crispations identitaires concernent le monde entier, on le voit aux Etats-Unis, en Chine, en Inde, en Europe, et bien sûr en Russie.

Dans cet ensemble très divers de pays, Alain Chouraqui et son équipe ont essayé, à partir des génocides avérés du XXe siècle (la Shoah, le Rwanda, l’Arménie) de trouver des outils permettant à partir de cette histoire de décrypter le présent. "Nous considérons que les démocraties européennes sont sur une ligne de crête au sens où les forces et les mécanismes qui ont conduit au pire dans le passé sont des mécanismes qui sont à nouveau très largement enclenchés aujourd’hui", avertit Alain Chouraqui. Il poursuit :

À ce stade nous considérons que nous sommes au milieu de ce processus qui peut faire basculer les démocraties vers des régimes que d’aucuns appellent pudiquement " hybrides ". Ce moment de glissement est d’autant plus dangereux qu’il n’est pas brutal, il est impératif que l’Histoire alerte le présent d’une façon aiguë et importante qui nous conduit à résister de toutes les manières possibles tant qu’il est encore tant pour préserver l’essentiel.

Le chercheur et son équipe ont déterminé qu’il y a très généralement dans les génocides un terreau à partir duquel s’est enclenché en Europe un engrenage en trois étapes. Ce terreau consiste en l’ensemble des tensions, certaines normales et d’autres anormales, à l’œuvre dans une société. Du côté de la normalité on trouve les différences d’intérêts et d’opinions absolument légitimes dans une démocratie. De l’autre le rejet de l’autre, l’antisémitisme, le racisme, la xénophobie et l’homophobie. Ce terreau se retrouve à peu près dans toutes les sociétés de tout temps. "La question est le moment où à partir de ce terreau s’enclenche un engrenage en trois étapes" explique Alain Chouraqui. Quelles sont-elles ?

La première est marquée fortement par l’émergence de l’extrémisme identitaire "qui n’est pas le souci identitaire, lui légitime", insiste le chercheur. La deuxième étape où nous nous trouvons actuellement est le moment où il y a un risque extrême de glissement ou de basculement de la démocratie vers un régime autoritaire ou pire. La troisième étape est connue et est en cours dans certains régimes, c’est celle des détentions arbitraires, des disparitions d’opposants, parfois des crimes de masse… "Nous n’en sommes pas encore là dans l’Union Européenne et c’est précisément parce que nous ne voulons pas en arriver là que nous alertons à partir du passé", explique Alain Chouraqui.

Retrouvez l’intégralité de l’entretien mené par Pascale Seys, à écouter ci-dessous ce samedi 22 octobre dès 12 heures.

La couleur des idées

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous