RTBFPasser au contenu

Belgique

Ajustement du budget wallon: mission accomplie

L'ajustement budgétaire est bouclé en Wallonie
28 avr. 2015 à 10:38 - mise à jour 28 avr. 2015 à 14:092 min
Par Carl Defoy

140 millions, c’était le montant arrêté le 3 avril dernier. Après un premier tour de table et une série de corrections, le gouvernement s’est décidé à pousser le bouchon jusqu’à 216 millions. Ça, c’était le chiffre sur lequel les ministres s’étaient accordés samedi.
C’est sur cette base que les travaux ont été menés. Au terme de ce week end, les travaux aboutissent presqu’à ce résultat. Le dernier montant sur la table : 206 millions.

Des économies, des recettes et des corrections
Les économies ne sont finalement pas la part la plus importante de cet effort. Une nouvelle opération de lissage des investissements a permis de retrouver 10 millions. 30 autres millions ont été débusqués dans différentes mesures qui vont de la diminution d’acquisitions de terrain pour le logement social, à la révision des frais d’avocats ou de primes économiques et à la recherche.

A côté, les ministres ont pu compter sur des recettes nouvelles: 39 millions. S’y ajoutent des corrections techniques, des réévaluations du solde des institutions publiques concernées par les normes SEC européennes… en tout 143 millions qui déboulent fort à propos.
Les plus attentifs parmi nos lecteurs auront remarqué que le total représente 222 millions. Mais il faut en retrancher 16 que le gouvernement qualifie de dépenses additionnelles incontournables. Elles concernent le financement des travailleurs sous points APE, les TEC, l’Agence Wallonne pour l’Intégration de la Personne Handicapée ou le FOREM.

En phase avec le Bureau du Plan

Soyons clairs : ce ne sont pas encore des efforts du niveau que le Fédéral souhaite. Mais cela commence à s’en rapprocher. Auditionné la semaine dernière au Parlement wallon, Philippe Donnay, Commissaire au Bureau Fédéral du Plan, estimait que si l’ajustement tournait autour des 200 millions, l’exercice était cohérent. C’est bien le cas. Qui plus est, il ne comporte pas de mesures d’austérité.

On recalcule avec le SPF

Et comme une bonne nouvelle vient rarement seule, le Service Public Fédéral finances (dont les derniers calculs sont à l’origine de la bisbrouille entre régions et Fédéral) accepte de réexaminer la situation. Ce mardi, une concertation est organisée avec les organes des différents niveaux de pouvoirs. Rien ne dit que la méthode et les chiffres wallons emporteront l’adhésion du SPF. Mais au moins, les uns et les autres mettront leurs calculs à plat avec l’espoir de trouver un consensus.

On ne reverra pas l’épure budgétaire fédérale pour autant. Ni d’ailleurs l’épure wallonne. Mais pour l’exercice suivant, on pourrait peut-être rectifier le tir et repartir sur de bonnes bases : celles de la concertation initialement prévue dans la 6ème réforme de l’Etat qui était jusqu’ici – si l’on ose l’expression – passée… au bleu.

@Carl Defoy

 

 

Sur le même sujet

29 avr. 2015 à 11:32
3 min
29 avr. 2015 à 08:20
2 min