RTBFPasser au contenu

Matin Première

Airbnb annule toutes ses réservations à Washington pour la semaine d’investiture de Joe Biden

Airbnb annule toutes ses réservations à Washington pour la semaine d’investiture de Joe Biden
15 janv. 2021 à 09:172 min
Par Gilles Quoistiaux

Depuis les événements du Capitole, et pour éviter tout débordement à l’approche de l’investiture de Biden, certaines plateformes en ligne comme Airbnb ont pris des mesures assez strictes en annulant toutes ses réservations à Washington pour la semaine de l’investiture.

Airbnb ne veut pas être associée à ces exactions

Airbnb a carrément choisi d’annuler toutes les réservations à Washington pendant la semaine de l’investiture. Les clients seront remboursés et les hébergeurs dédommagés. Airbnb ne veut pas qu’on puisse lui reprocher de faciliter le séjour de certains membres de groupuscules extrémistes qui seraient sur place pour de mauvaises raisons.

Cette décision fait évidemment suite aux événements du 6 janvier. Certains des supporters de Trump qui ont pris d’assaut le Capitole ont séjourné dans des Airbnb. La plateforme fait tout pour ne pas être associée à ces exactions.

Airbnb a décidé de faire le ménage dans sa communauté d’utilisateurs

Cette mesure fait partie de ce que Airbnb appelle son " Capitol Safety Plan ", son plan de sécurisation du Capitole.

En quoi ça consiste ? Et bien la plateforme a commencé à investiguer dans sa base de données d’utilisateurs. Elle essaye de repérer des émeutiers. Airbnb vérifie si les personnes arrêtées par les forces de police ou simplement identifiées par les médias sont inscrites sur la plateforme.

Si c’est le cas, elles sont tout simplement exclues.

Airbnb va même un peu plus loin :

toute personne associée à un " groupe haineux " qui tenterait de réserver un hébergement à Washington sera bannie de la plateforme.

Initiative salutaire ou un peu opportuniste ?

Ce n’est pas la première fois qu’Airbnb agit de la sorte.

La plateforme avait déjà réagi lors des événements de Charlottesville en 2017, quand un suprémaciste blanc avait écrasé un manifestant du mouvement Black Lives Matter.

Donc on se situe dans la continuité des règles établies par Airbnb. Mais on voit aussi que la plateforme réagit surtout quand des événements graves et hyper médiatisés surviennent. Difficile de croire qu’Airbnb est aussi regardant en toutes circonstances. Est-ce que Airbnb vérifie si certains de ses utilisateurs sont inquiétés pour trafic de drogues par exemple ou pour possession illégale d’armes à feu ? Probablement pas.

Est-ce le rôle de ce type de plateforme de vérifier le profil de ses utilisateurs ou leurs éventuels ennuis avec la justice ?

Airbnb ne peut pas exiger de ses utilisateurs d’être blancs comme neige.

La plateforme n’est pas là pour faire la police. Et elle n’a d’ailleurs aucune intention de le faire.

D’un autre côté, Airbnb ne veut pas être épinglé et traité de laxiste lors de gros événements comme l’attaque du Capitole. Du coup elle sort très vite une mesure ciblée. En fait c’est assez symptomatique de toutes les grandes plateformes Internet : pendant des années, elles ont considéré qu’elles étaient de simples intermédiaires technologiques, elles ne se posaient pas toutes ces questions " morales ".

Mais elles se rendent de plus en plus compte qu’elles détiennent un vrai pouvoir de contrôle, de régulation, voire parfois de censure. Et elles commencent à utiliser ce pouvoir, au cas par cas.

 

Articles recommandés pour vous