Aide médicale urgente: Médecins du monde pointe les conséquences "dramatiques" de la réforme

Le budget de l'aide médicale urgente représente 0,2% des coûts de l'Assurance Maladie Invalidité

© PHILIPPE HUGUEN - AFP

15 mars 2018 à 09:27Temps de lecture1 min
Par Belga

A quelques heures du vote à la Chambre de la réforme de l'aide médicale urgente (AMU), l'organisation Médecins du monde a une nouvelle fois dénoncé jeudi les conséquences que celle-ci aura pour les personnes en séjour irrégulier en Belgique.

"Sous prétexte de lutter contre certains abus, elle risque de restreindre plus encore l'accès aux soins déjà dramatique de cette population hautement fragilisée. Cela peut sembler abstrait, mais les conséquences seront bien réelles", dénonce ainsi Médecins du monde.

L'organisation humanitaire remet en cause l'étude sur laquelle le ministre de l'Intégration sociale Denis Ducarme appuie sa réforme, à savoir le rapport d'un médecin conseil de 2016 qui a analysé 200 dossiers d'AMU parmi lesquels il a trouvé 12 diagnostics ne rentrant pas dans les critères de cette aide. "Douze cas, soit 6% du nombre de dossiers analysés : on peut difficilement considérer qu'il s'agit d'abus massif", estime Médecins du monde. Selon l'organisation, ce médecin conseil a en outre utilisé une définition restrictive de l'AMU pour analyser les dossiers, biaisant ainsi les résultats.

Médecins du monde remet aussi en question une autre motivation de la réforme, à savoir la réalisation d'économies. "À l'heure actuelle, le budget de l'AMU représente 0,2% des coûts de l'Assurance Maladie Invalidité, pour un public qui représente environ 1% de la population sur le territoire belge."

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Articles recommandés pour vous