Cinéma

Ah l’amour, toujours l’amour (au cinéma)

Rhett et Scarlett, ces deux-là, ils s’aiment passionnément
14 févr. 2022 à 06:00 - mise à jour 14 févr. 2022 à 13:29Temps de lecture3 min
Par Nicolas Buytaers

En ce lundi 14 février, jour de la Saint-Valentin, nous allons déclarer notre flamme aux comédies romantiques, aux films d’amour et autres romances cinématographiques. Voilà en tout cas un genre très codifié depuis… 1896 ! Reste à savoir pourquoi nous aimons ça ? Tentative de réponse…

Embrasse-moi… comme si c’était la dernière fois !

Evoquer l’amour au cinéma en démarrant avec le cultissime "Casablanca" de Michael Curtiz est bien entendu une évidence. Cette déclaration d’amour (ou cette réplique passionnée) est juste parfaite. Encore plus quand elle est jouée par le duo Ingrid Bergman et Humphrey Bogart. C’est bien simple, le film sorti en 1942 est considéré comme LE plus grand film d’amour de l’Histoire du cinéma. Enfin d’après l’AFI soit l’American Film Institute qui, pour célébrer les 100 ans du cinéma américain, a créé une série de divers classements de films selon divers genres. Le film d’amour en fait partie tout comme le film d’horreur, le polar et la comédie. Pour être complet, dans le Top 3 de ce classement sorti en 2002, derrière "Casablanca" on retrouve "Autant en emporte le vent" et "West Side Story".

Loading...

Mais revenons au film d’amour en général. Le film d’amour est un pur film de genre, c’est-à-dire qu’il respecte des codes très précis. Et c’est parce que ces codes sont respectés que nous aimons ça (même si nous aimons aussi quand les codes sont explosés mais ça, c’est une autre histoire) ! Donc oui, les histoires des films d’amour sont quasi toutes les mêmes, avec un scénario type : vous avez deux personnes (quel que soit leur sexe) que tout oppose (psychorigide/excentrique, riche/pauvre, grand/petit, etc.) ; elles se rencontrent ; elles tombent amoureuses ; elles ont du mal à l’admettre ; elles finissent ensemble !

Quand il ne chasse pas le zombie, Andrew Lincoln déclare sa flamme à Keira Knightley
Quand il ne chasse pas le zombie, Andrew Lincoln déclare sa flamme à Keira Knightley (Working Title Films)

Nous aimons les films d’amour car une belle histoire, bien racontée, ça provoque chez nous une augmentation de l’ocytocine, l’hormone de l’empathie. Mieux encore, d’après une étude menée auprès de 174 couples (des jeunes mariés) en 2014 par les universités de Rochester et de Los Angeles, les personnes qui regardent à deux des films d’amour auraient moins de risques de se séparer. Cette étude avance encore qu’un couple qui se passe jusqu’à cinq films romantiques chaque mois réduirait de moitié la probabilité de divorcer. Et ce, dans les trois premières années du mariage. Vous savez ce qu’il vous reste à faire maintenant ? Terminez cet article et regardez "Coup de foudre à Notting Hill" !

Loading...

Le film d’amour remonte à la nuit des temps… ou plutôt, il suit de très près la naissance du Cinématographe des Frères Lumière en 1895. En effet, produit un an après, en 1896, le premier film romantique de l’Histoire du cinéma s’intitule tout simplement "Le baiser" et on le doit à William Heise. Ce (très) court-métrage (d’une bonne minute) raconte l’histoire de deux comédiens de théâtre qui s’entraînent à s’embrasser pour une représentation, celle de la pièce "La veuve Jones". Dès sa sortie, ce baiser a été jugé obscène, scandaleux et immoral (surtout par l’Eglise catholique). On raconte qu’à l’époque, certains spectateurs choqués par ce qu’ils voyaient ont appelé la police pour stopper la séance à laquelle ils assistaient.

Loading...

J’adore que tu aies le nez qui coule quand il fait 20 degrés…

Si, ça aussi c’est romantique comme déclaration. Vous l’avez entendue/vue dans "Quand Harry rencontre Sally". Mais si le film qui a relancé l’amour… du sandwich au pastrami, surtout après la scène de simulation d’un orgasme par Meg Ryan face à Billy Cristal.

Loading...

Ce qui est bien avec le film d’amour c’est qu’il se marie parfaitement avec tous les autres genres cinématographiques. Ces genres, nous pouvons les combiner comme l’amour et le drame avec "Love story", comme l’amour et le film de Noël avec "Love actually", comme l’amour et le fantastique avec "Ghost"… le film où la poterie a révélé son potentiel érotique. À moins que tout cela ne soit dû à l’alchimie entre Patrick Swayze et Demi Moore ! ?

Loading...

Mais s’il ne fallait en retenir qu’un, de film d’amour, ce serait lequel pour vous ? En fait, ne cherchez plus, LE film romantique absolu, celui qui met tout le monde d’accord reste sans conteste "N’oublie jamais" ou en VO dans le texte "The Notebook". Ce film raconte l’histoire d’un mari qui raconte à sa femme atteinte d’Alzheimer une histoire d’amour, celle vécue par Noah et Allie (elle est issue d’une famille riche et lui simple ouvrier, soit le cliché qui cartonne, nous vous le disions plus haut). Ce mari, en réalité, c’est Noah et cette épouse malade, Allie. Noah lui raconte donc leur histoire d’amour pour qu’elle ne l’oublie jamais !

Loading...

Sur le même sujet

François Berléand, président d'honneur du prochain Festival du film de comédie à Liège

Cinéma

Articles recommandés pour vous