RTBFPasser au contenu

Dans l'air du temps

Ah bon Dieu que c’est embêtant… "Je ne suis pas bien portant" de Gaston Ouvrard, un tube qui a traversé les âges

Dans l'Air du temps

Je n'suis pas bien portant, de Gaston Ouvrard

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

En cette période sanitaire compliquée, Réal Siellez revient sur l’un des tubes de celui qui sera l’un des derniers Comique Troupier, une chanson que l’on connaît tous, que l’on peut fredonner sans savoir prononcer toutes les paroles, à savoir "Je n’suis pas bien portant" de Gaston Ouvrard. 

Comique troupier de père en fils

Si l’on vous dit "Ah bon Dieu que c’est embêtant", il y a des grandes chances que vous nous répondiez du tac au tac "Je n’suis pas bien portant". Il est des paroles de chansons qui sont gravées dans notre inconscient et ce tube de Gaston Ouvrard, créé sur scène il y a 90 ans, enregistré pour la première fois en 1934, fait définitivement partie de ces chansons.

Gaston Ouvrard, tout comme son père Eloi avant lui, commence sa carrière en tant que Comique troupier. Il interprétait des monologues et chantait des chansons comiques liées à la vie de soldat et habillé en soldat. Eloi Ouvrard était l’un des premiers représentants du genre, qui connaîtra son apogée avant la Première Guerre mondiale.

Pourtant, Gaston Ouvrard gardera la tradition bien après la Guerre de 14-18, et sera donc, avec notamment le jeune Bourvil, un des derniers comiques troupiers…

Des chansons à l’interprétation impossible

La spécificité de Gaston Ouvrard, qui fera de lui un pionnier dans l’histoire de la chanson francophone, est qui est celui qui rendra volontairement ses chansons inaccessibles à l’interprétation du grand public.

En effet, Gaston Ouvrard est le premier de l’histoire à enregistrer un titre populaire qui demande une énorme habilité articulatoire… Et il s’en fera d’ailleurs un style.

Son fameux tube je n’suis pas bien portant, datant des années 30, traversera les âges. Il sera notamment repris par Jean Yanne en 1962 dans une version yé-yé Rock, et sera parodié par Thierry Le Luron qui imite Jacques Chaban Delmas pour chanter "le nouveau ministère patraque".

Articles recommandés pour vous