RTBFPasser au contenu

Affaire Nethys : les bureaux et le domicile de Jean-Claude Marcourt perquisitionnés

Affaire Nethys : les bureaux et le domicile de Jean-Claude Marcourt perquisitionnés
05 févr. 2021 à 09:59 - mise à jour 05 févr. 2021 à 10:062 min
Par RTBF avec Belga

Le greffier du Parlement wallon l'a confirmé: des perquisitions ont eu lieu au Parlement de Wallonie ce matin, à Namur, probablement dans le cadre de l'instruction judiciaire du volet "rémunérations" de l'affaire Nethys.

Selon nos sources, le bureau de Jean-Claude Marcourt (PS), président du Parlement wallon, a été perquisitionné. Son bureau en Fédération Wallonie-Bruxelles a également été mis sous scellés. Le domicile de Jean-Claude Marcourt devait être lui aussi perquisitionné ce vendredi après-midi. 

Jean-Claude Marcourt serait dans le viseur de la justice pour avoir avalisé les décisions stratégiques importantes prises au sein du groupe Nethys ces quinze dernières années. Parmi celles-ci figurerait notamment la décision prise en mai 2018 par le comité de rémunération de Nethys de verser de faramineuses indemnités "de rétention" à certains membres de l'ex-management de Nethys.

"Aucun document du Parlement ne fait l'objet d'investigations"

"Des magistrats et des enquêteurs ont accompli ce 5 février des devoirs d'enquête au sein du Parlement de Wallonie, à la recherche d'éléments susceptibles d'être en lien avec le dossier Nethys. Aucun document du Parlement ne fait l'objet d'investigations", affirme le parlement dans un bref communiqué diffusé vendredi après-midi.

"Le président du Parlement a apporté sa pleine collaboration afin que la vérité judiciaire puisse apparaître", ajoute le texte.

L'avocat de Pol Heyse avait demandé l'audition du "monde politique liégeois"

La justice doit encore auditionner une quarantaine de personnes dans le cadre de l'affaire Nethys. Les avocats de M. Moreau et M. Heyse voulaient notamment que la justice se penche sur les décideurs politiques, avaient-ils indiqué mercredi en marge de l'audience de la Chambre du conseil. Parmi eux, les noms de Jean-Claude Marcourt (PS), président du parlement de Wallonie, et de Daniel Bacquelaine, le président provincial du MR à Liège sont notamment cités. 

Alors que Pol Heyse a été libéré sous conditions mercredi soir, Stéphane Moreau est resté en prison à Lantin. Le parquet a en effet décidé d'interjeter appel de la décision de la chambre du conseil concernant M. Moreau, qui autorisait sa libération sous conditions. L'ancien bourgmestre d'Ans devra attendre la décision de la chambre des mises en accusation dans les 15 jours. M. Moreau et M. Heyse sont soupçonnés d'abus de biens sociaux et détournement par personne exerçant une fonction publique. Stéphane Moreau est également inculpé de faux, d'usage de faux et d'escroquerie.

L'affaire suit son cours et de nouvelles personnes devraient être auditionnées par la justice liégeoise dans les prochaines semaines.

Sujet JT 05/02/2021

Marcourt / Perquisitions dans le cadre de laffaire Nethys ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous