RTBFPasser au contenu

Affaire Hakimi-Pauwels : le vol avec violence de Lasne est plaidé ce vendredi

Affaire Hakimi-Pauwels : le vol avec violence de Lasne est plaidé ce vendredi
17 sept. 2020 à 17:43 - mise à jour 17 sept. 2020 à 17:432 min
Par Belga

Les avocats des prévenus poursuivis pour le vol avec violence commis à Lasne le 6 mars 2017 prendront la parole vendredi. Il s'agit de Me Sven Mary (Stéphane Pauwels), Me Alain Vergauwen (Noëlle Colassin) et Me Frédéric Guttadauria (Jamal Ennif). Me Sébastien Courtoy plaidera aussi pour Marwane H., dont la compagne a eu une relation avec le chef d'enquête.


►►► À lire aussi: Stéphane Pauwels face à ses juges


Le 6 mars 2017, trois hommes armés ont fait irruption dans la maison de Frédéric G. à Lasne en pensant y trouver le pépiniériste. Mais il était absent. Par contre, son comptable, Frédéric L. s'y trouvait. Ce dernier a été molesté et ligoté par les malfrats qui recherchaient aussi de l'argent.

Quelques semaines plus tard, Stéphane Pauwels, animateur de RTL TVI, était interpellé et conduit chez le juge d'instruction.

Je m'attendais plus à une intimidation

Pour le ministère public, l'affaire est simple : Stéphane Pauwels et sa compagne, soucieux de régler le compte de Frédéric G. qui harcelait la jeune femme, a demandé à Jamal E. de constituer une équipe, qui devait se rémunérer avec le butin.

Lundi, lors de l'instruction d'audience, Stéphane Pauwels a déclaré qu'il avait voulu "mettre une tarte" à l'ancien compagnon de sa compagne, mais qu'il n'a jamais engagé quelqu'un pour commettre une agression aussi violente. "Je m'attendais plus à une intimidation. Tout ce que je voulais, c'est que l'ex-compagnon de ma compagne la laisse tranquille", a déclaré Stéphane Pauwels.

C'était de la colère

Sa compagne avait déclaré : "J'ai donné l'adresse, mais pas pour commettre un vol avec violence. Je parlais beaucoup de mon ex-compagnon, c'était de la colère". Elle avait ajouté, qu'à l'époque, elle et Stéphane consommaient régulièrement de la cocaïne.

Jamal E. a donné une autre version des faits. "Je voulais arranger les affaires à l'amiable avec la victime, mais Stéphane et Vanessa ne voulaient pas. Ils voulaient lui infliger une correction. Ils ont raconté qu'il avait de l'argent chez lui, de la drogue aussi".

Eviter la prison

Vendredi, leurs avocats plaideront devant le tribunal et tenteront de leur éviter la prison.

La plaidoirie de Me Sébastien Courtoy est aussi attendue. L'avocat bruxellois défend Marwane H., dont la compagne a eu une relation avec le chef d'enquête lors de son incarcération. Le policer sera jugé par une autre chambre du tribunal pour violation du secret professionnel. Il aurait donné des informations et fait des promesses à Marwane H. lors de l'enquête.

Reportage du journal télévisé du 15 septembre :

Stéphane Pauwels : quatre ans de prison requis

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous