RTBFPasser au contenu
Rechercher

Vivacité

Adrien Devyver : "Cela a toujours été dans mon ADN de devenir un papa"

05 mars 2021 à 07:30Temps de lecture4 min
Par François Saint-Amand

Adrien Devyver est à l’origine d’un podcast sur la paternité avec Moi, papa, une question peu abordée jusqu’alors dans les médias. L’animateur nous révèle les raisons d’un tel projet et les gestes essentiels à adopter lors d’une première paternité.

Animateur dans La Grande Forme sur VivaCité et Le Grand Cactus sur Tipik, vous retrouvez Adrien Devyver sur différents médias de la RTBF.

Récemment, avec Moi, papa, il s’est également lancé dans un nouveau projet, disponible uniquement en podcast audio sur Auvio. Les mamans ont tissé ce lien maternel avec leur enfant après neuf mois de grossesse, mais qu'en est-il des papas ? Ce podcast en cinq épisodes, vise ainsi à informer les jeunes pères sur leur nouveau rôle familial et à donner des conseils pour développer l’apprentissage du bébé et une certaine connexion avec le nouveau-né.

Un projet qui lui tenait à cœur

La réalisation de ce podcast importait beaucoup pour Adrien Devyver pour plusieurs raisons tant professionnelles que privées. "Je suis papa depuis deux ans et demi maintenant et je suis passionné par la paternité de manière générale. C’était déjà quelque chose qui me tenait à cœur" confie-t-il en premier lieu.

Présentant une émission de santé avec La Grande Forme tous les jours de la semaine de 13 à 14h sur VivaCité, l’animateur est confronté presque quotidiennement aux questions sur l’enfance, une expérience qui "forcément collait aussi" avec un tel sujet.

Le format choisi s’imposait de lui-même pour Adrien. "Le podcast est quelque chose qui devient de plus en plus tendance et qui permet à tous les papas et futurs pères de l’écouter par exemple dans la voiture, en allant au boulot ou au sport" observe-t-il. "C’est une combinaison de plein d’éléments qui nous ont confortés qu’un tel podcast était quelque chose de très attendu par les jeunes papas" résume-t-il, estimant que le sujet de la paternité manquait pour l’instant dans le paysage audiovisuel belge.

Xavier Janssens

Un vaste panel de thèmes abordés

Que trouve-t-on dans cette série de podcasts consacrés aux nouveaux papas ? Toutes les grandes questions autour de la paternité, tant d’un point de vue pratique qu’administratif. "On n’a pas tout fait mais on a balayé les éléments importants c’est-à-dire l’accompagnement de la grossesse, les premiers jours du bébé et les gestes à avoir pour répondre aux craintes des parents, l’alimentation parce que c’est un élément essentiel dans la croissance du bébé, et puis l’aspect juridique et administratif concernant les congés que peuvent prendre les papas" résume Adrien Devyver.

Toutes ces questions sont abordées par l’animateur qui est entouré à chaque épisode d’un ou deux experts. Il accueille notamment les infirmières en néonatalogie Élise Roegiers, et Vinciane Samain, la nutritionniste infantile Géraldine Jacques, et Jan Moers, employé chez Nestlé.

Moi, Papa

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les conseils d’un jeune papa

En tant que papa, Adrien Devyver distille déjà quelques gestes utiles au développement de l’enfant. L’animateur recommande notamment le peau à peau, "une technique ultra-efficace qui permet de connecter l’enfant au papa ou à la maman". Il explique : "Tous les deux sont 'torse nu' et l’enfant est couché sur le ventre. Cela doit durer au minimum une heure pour permettre d’entrer en connexion avec son enfant et inversement, travailler sur la respiration et donner à l’enfant la sécurité quand il sort d’un cocon de neuf mois".

Il préconise aussi de regarder des vidéos sur le web sur la manière de donner des bains au bébé, en particulier l’une réalisée par France 5 sur une infirmière spécialisée uniquement en bain de bébé. L’instauration d’une bonne communication est aussi primordiale pour les parents. Adrien vous invite à utiliser le langage des signes, tant que le nouveau-né n’a pas encore acquis l’usage de la parole. "C’est très facile aussi à apprivoiser et permet à l’enfant d’avoir beaucoup plus de facilités dans la communication" assure-t-il.

Etre papa, cela fait partie de son ADN

Cela se remarque très vite, déjà touché par la cause Viva for Life à laquelle il participe depuis trois ans, la paternité, Adrien a cela dans le sang. Ravi d’être devenu le papa d’un petit garçon il y a plus de deux ans, il confie :

J’ai toujours adoré la famille. Je viens d’une famille assez nombreuse. J’ai beaucoup de cousins et cousines et j’ai donc toujours adoré l’univers des enfants et cela a toujours été dans mon ADN de devenir un bon papa. Je suis donc comblé.

Partant pour atteindre les 200 émissions du Grand Cactus

Adrien Devyver c’est aussi un sourire et un rire qui ne laisse personne insensible. Outre son intérêt pour la santé et le bien-être, l’animateur s’éclate véritablement dans Le Grand Cactus depuis six saisons et désormais la barre des 100 émissions avec un public toujours aussi nombreux sur Tipik.

L’animateur savoure toujours cette aventure comme à ses débuts et vise toujours plus loin : "C’est toujours une ambiance parfaite, on s’amuse toujours comme des fous et c’est tellement chouette de pouvoir se permettre de décrypter l’actualité avec de l’humour, et de pouvoir être quasiment sans limites. C’est donc que du bonheur d’animer cette émission et de se retrouver avec plein de collaborateurs hyper sympas, une chouette équipe de production. J’ai beaucoup de chance de travailler sur ce projet et je suis sûr qu’on ira au moins jusqu’à la 200ème".

Outre La Grande Forme et Le Grand Cactus, retrouvez Adrien Devyver sur Auvio dans Moi, papa.

Moi, Papa

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Adrien Devyver et son épouse, parents d’un petit Achille

Vivacité

Sam Touzani : Que signifie vraiment réussir sa vie ?

La vie du bon côté

Articles recommandés pour vous