Monde Europe

Adieu Draghi : l’Italie convoquée aux urnes le 25 septembre 2022

Le président italien Sergio Mattarella

© Tiziana FABI / AFP

21 juil. 2022 à 18:30Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Alain Lechien

A peine la page Draghi a-t-elle été tournée que l’Italie se retrouve déjà en campagne électorale avec la décision jeudi du président Sergio Mattarella de dissoudre le parlement, provoquant des élections anticipées qui se dérouleront le 25 septembre.

"La situation politique a conduit à cette décision", a déclaré M. Mattarella dans une brève allocution télévisée, faisant allusion à la démission du Premier ministre Mario Draghi après la défection jeudi de trois partis importants de sa coalition à l’occasion d’un vote de confiance au Sénat.

"La discussion, le vote et les modalités dans lesquelles ce vote a été exprimé hier au Sénat ont rendu évidentes la fin du soutien parlementaire au gouvernement et l’absence de perspectives pour donner naissance à une nouvelle majorité", a-t-il expliqué, tout en rendant hommage aux "efforts déployés pendant ces 18 mois" par M. Draghi.

Ces élections législatives pour renouveler le Sénat et la Chambre des députés auront lieu le 25 septembre, selon des sources gouvernementales.

L’archi-favori du scrutin à venir est la coalition dite "de centre droit", qui réunit Forza Italia, le parti de droite de Silvio Berlusconi, et l’extrême droite représentée par la Ligue du tribun populiste antimigrants Matteo Salvini et Fratelli d’Italia.

Fratelli d’Italia, un parti post-fasciste présidé par Giorgia Meloni, est donné en tête dans les intentions de vote, à près de 24%, devant le Parti démocrate (22%) et la Ligue (14%), selon un sondage de l’institut SWG réalisé le 18 juillet. Forza Italia recueillerait 7,4% des voix et le Mouvement 5 Etoiles (M5S, populiste) 11,2%.

Jusqu’à nouvel ordre, le gouvernement démissionnaire dirigé par Mario Draghi reste en place pour expédier les affaires courantes.

Sur le même sujet

Crise politique en Italie :"L’ombre de la Russie" planerait sur la chute de Draghi ? Matteo Salvini dans la tourmente

Monde

Articles recommandés pour vous