RTBFPasser au contenu

Regions

Accueil des gens du voyage en Wallonie

Courcelles fait partie des neufs communes wallonnes qui pourraient aménager un terrain d'accueil, avec des subsides de quasi 100% par la Région Wallonne, à l'origine du projet. La conseillère libérale estime que, dans l'état actuel des choses, il faut refuser ce projet car les dispositions wallonnes en la matière sont trop floues et il est hors de question que la commune de Courcelles monte seule au front, dit-elle.

Pour la conseillère MR, cet immobilisme de la Région Wallonne depuis deux ans sur le dossier crée des interrogations, suscite le malaise au sein de la population. Il faut mettre le dossier à plat et exiger de la région des réponses à une série de demandes précises: établir un état des lieux précis du passage des gens du voyage à Courcelles; inventorier les problèmes soulevés au niveau financier, au niveau sécurité, au niveau police et CPAS. Et puis, pourquoi Courcelles serait la seule commune de l'arrondissement de Charleroi à devoir accueillir ces itinérants. Elle estime que la Région Wallonne a refilé la patate chaude aux communes sans aucun encadrement. Le bourgmestre de Courcelles, le socialiste Axel Soeur, en majorité avec les libéraux, rappelle, lui, la commission communale mise sur pied à ce sujet, mais où le MR n'a pas brillé par le nombre de ses interventions et a surtout ralenti les débats. Sans être spécialement favorable à l'installation de ce terrain d'accueil, il estime que les conseillers communaux doivent, à un moment, assumer leurs responsabilités politiques. Au lieu de repousser le débat, il faut, dit-il, le lancer, en toute franchise, sans basculer dans le populisme mais sans angélisme excessif. La Région Wallonne a balisé les procédures, il est possible d'avancer. Un vote décidant ou non de la poursuite des débats aura lieu lors du conseil communal en janvier prochain.

 

C. Borowiak

Articles recommandés pour vous