RTBFPasser au contenu

Accroché par un sous-marin militaire ? Le naufrage inexpliqué du Bugaled Breizh examiné par la Justice britannique

Accroché par un sous-marin militaire ? Le naufrage inexpliqué du Bugaled Breizh examiné par la Justice britannique
04 oct. 2021 à 08:211 min
Par AFP

La justice britannique se penche à partir de lundi sur le mystérieux naufrage du Bugaled Breizh, un chalutier français qui avait sombré en moins d’une minute en 2004 au large de l’Angleterre, emportant par le fond ses cinq membres d’équipage.

Près de 18 ans après la tragédie, cette enquête publique, prévue jusqu’au 22 octobre à Londres, nourrit l’espoir des familles des cinq marins bretons d’enfin connaître la vérité.

Depuis le début, elles estiment que le chalutier a coulé après avoir été accroché par un sous-marin militaire. Cette hypothèse n’a jamais pu être confirmée par la justice française au terme d’une très longue procédure, non concluante.

Pendant trois semaines d’audiences, la Haute Cour entendra une quarantaine de témoignages.

Le 15 janvier 2004, le Bugaled Breizh ("Enfants de Bretagne" en breton), un chalutier de Loctudy (Finistère), avait sombré en moins d’une minute dans des conditions météorologiques plutôt bonnes, au large des Cornouailles (sud-ouest de l’Angleterre). L’équipage avait été emporté par le fond.

Des exercices de l’OTAN et de la Royal Navy

Le bateau a coulé dans une zone où se déroulaient ou étaient prévus des exercices militaires de l’OTAN et de la Royal Navy, impliquant des sous-marins.

L’objectif de la procédure au Royaume-Uni est d’éclaircir les causes des décès, sans toutefois prononcer de condamnations.

Un témoignage très attendu sera celui, le 12 octobre, de l’ancien commandant du sous-marin nucléaire britannique HMS Turbulent, Andrew Coles, bâtiment soupçonné d’avoir joué un rôle dans le naufrage.

Ministère britannique de la Défense et Royal Navy ont démenti toute implication d’un sous-marin britannique.