RTBFPasser au contenu
Rechercher

Accord USA-talibans : les talibans mettent en garde les voisins de l’Afghanistan

Les Etats-Unis ont commencé le retrait de leurs troupes d’Afghanistan, après 20 ans d’engagement militaire dans ce pays
26 mai 2021 à 11:13Temps de lecture2 min
Par Belga

Les talibans ont mis en garde mercredi les voisins de l’Afghanistan, leur demandant de ne pas accepter que les États-Unis construisent des bases sur leurs territoires et affirmant que leurs combattants mettraient le cas échéant en échec "une telle erreur historique".

Washington a engagé le retrait de ses troupes d’Afghanistan, après 20 ans d’engagement militaire dans ce pays dont la situation sécuritaire reste très précaire.

Des informations publiées ces derniers jours dans des médias afghans faisaient état de la volonté des États-Unis de disposer d’une base dans la région, leur permettant d’intervenir à l’avenir en Afghanistan en cas de besoin.

Si une telle décision était prise, ce serait une grave erreur historique

"Nous demandons instamment aux pays voisins de ne pas le permettre à qui que ce soit", ont affirmé les talibans dans un communiqué. "Si une telle décision était prise, ce serait une grave erreur historique […] et les moudjahidines afghans ne resteraient pas silencieux face à une telle provocation", ont-ils menacé.

"Nous avons répété à maintes reprises que notre sol ne sera pas utilisé contre la sécurité d’autres pays et nous attendons que les autres pays ne permettent pas que leur territoire et leur espace aérien ne soient pas utilisés contre nous", ont ajouté les talibans.

Plusieurs des voisins de l’Afghanistan avaient autorisé, au début des années 2000, l’armée américaine à utiliser leurs bases aériennes pour leurs opérations en Afghanistan.

Le Pakistan n’a pas signé d’accord avec les Etats-Unis

Mercredi, le ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mehmood Qureshi a balayé devant le Sénat les allégations de plusieurs médias évoquant un nouvel accord militaire avec Washington. "Ces informations n’ont aucun fondement. Le Pakistan, sous l’autorité d’Imran Khan (le Premier ministre, ndlr) n’autorisera jamais les Américains à disposer d’une base sur notre sol."

Les États-Unis et les talibans ont signé en février 2020 au Qatar un accord historique prévoyant le retrait des forces étrangères du pays. Les États-Unis doivent avoir retiré leurs 2500 militaires encore présents en Afghanistan d’ici au 11 septembre, le jour anniversaire des attentats de 2001 qui avaient provoqué l’invasion américaine et la plus longue guerre jamais menée par ce pays.

Talibans chassés du pouvoir

Les États-Unis étaient intervenus en Afghanistan dans la foulée des attentats de 2001 contre les tours jumelles de New York et le Pentagone. Ils ont chassé du pouvoir les talibans, accusés d’avoir accueilli la nébuleuse djihadiste Al-Qaïda responsable des attentats, avant de s’enliser. Au plus fort de leur présence, en 2010-2011, quelque 100.000 militaires américains étaient déployés dans le pays. Plus de 2000 Américains et des dizaines de milliers d’Afghans ont été tués au cours de ce conflit.

Les négociations de paix entre le gouvernement afghan et les insurgés talibans sont au point mort et les violences ont connu récemment une recrudescence en Afghanistan. L’annonce du départ des Américains n’a fait qu’exacerber la peur de nombreux Afghans, qui redoutent de voir les talibans revenir au pouvoir et imposer le même régime fondamentaliste que lorsqu’ils gouvernaient le pays, entre 1996 et 2001.

Annonce du retrait des troupes américaines d'Afghanistan

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Afghanistan : les talibans gagnent du terrain, un millier de soldats afghans fuient au Tadjikistan

Afghanistan : les talibans appellent toutes les troupes étrangères à quitter le pays

Monde

Articles recommandés pour vous