RTBFPasser au contenu

Belgique

Accord trouvé sur la fin des réacteurs actuels en 2025 mais la Belgique ne tourne pas le dos au nucléaire

Accord trouvé sur la fin des réacteurs actuels en 2025 mais la Belgique ne tourne pas le dos au nucléaire
23 déc. 2021 à 05:47 - mise à jour 23 déc. 2021 à 06:292 min
Par A. Dulczewski avec T. Gadisseux

Le gouvernement fédéral a trouvé jeudi matin un accord sur la sortie du nucléaire, a-t-on appris de source gouvernementale à l’issue d’une nuit de discussions. Le scénario A, soit la fin des réacteurs nucléaires actuels en 2025, est "renforcé" mais 100 millions d’euros seront investis dans la nouvelle technologie nucléaire.

La Belgique ne tourne pas le dos au nucléaire

Concrètement ça signifie quoi ? Il y a deux volets. Le premier c’est que la Belgique va se passer des vieux réacteurs nucléaires existants en 2025. Toutefois, il y a une clause. En effet, l’option retenue, comme dans l’accord du gouvernement, c’est la sécurité de l’approvisionnement pour éviter le black-out. Pour remplacer cette énergie nucléaire, on va donc activer les centrales au gaz. Mais il y a un problème autour d’une centrale au gaz à Vilvorde. La ministre flamande de l’énergie, Zuhal Demir (N-VA), refuse en effet d’octroyer le permis qui permettrait de construire une centrale au gaz à Vilvorde.


►►► Lire aussi : La ministre flamande Zuhal Demir (N-VA) refuse d’accorder un permis pour une centrale à gaz à Vilvorde


Pour contourner cet obstacle, un rendez-vous a été fixé le 15 mars et d’autres options vont être étudiées, d’autres sites comme Tessenderlo et Manage sont par exemple évoqués. Si toutes les autres options ne sont pas envisageables, alors on reparlera peut-être des vieux réacteurs. Les négociateurs ne ferment aucune porte mais l’idée de l’accord est de renforcer le plan A : c’est-à-dire éteindre les sept réacteurs de l’ancienne génération.

100 millions dans le "nucléaire du futur"

Le second volet de l’accord, c’est que la Belgique ne tourne pas le dos au nucléaire. Le pays veut éteindre ses vieux réacteurs en investissant dans le nucléaire du futur et les centrales de nouvelle génération. 100 millions d’euros d’investissement sont prévus dans la recherche d'énergies durables. Le gouvernement a donc décidé de changer le cadre légal. Une nouvelle loi énergie va voir le jour engageant résolument la Belgique dans la mise en plan stratégie énergétiques neutre en carbone d'ici 2050.


►►► À lire aussi : Le patron d’Engie confirme l’enterrement du nucléaire : "Une prolongation, ça ne s’improvise pas."


Une conférence de presse du gouvernement est prévue à ce sujet jeudi matin à 11h00.

Notons que dans la majorité, le MR voulait maintenir en activité deux réacteurs après cette échéance de 2025 alors qu’une note de la ministre de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen), proposait la fermeture de l’ensemble du parc nucléaire, conformément à la loi.

Notre journaliste Thomas Gadisseux explique les différents volets de cet accord

L'actu en 90 secondes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

19 janv. 2022 à 10:59
2 min
18 janv. 2022 à 14:53
1 min

Articles recommandés pour vous