RTBFPasser au contenu
Rechercher

Accessibilité des piscines : le Brabant wallon n’a pas à rougir

Pour Sébastien Xrhouet, ancien champion paralympique, cet équipement qui permet d’entrer et de sortir de l’eau n’est pas utile qu’aux seuls porteurs de handicap.
30 août 2021 à 04:25Temps de lecture3 min
Par Stéphanie Vandreck

Les Jeux Paralympiques qui se déroulent en ce moment à Tokyo mettent un coup de projecteur notamment sur les nageurs. On sera particulièrement attentif aux performances du limalois Aymeric Parmentier. Porteur d’une forme d’autisme, il s’entraîne à la piscine du Blocry à Louvain-la-Neuve. Il est en lice ce lundi pour le 100 mètres brasse. Mais est-ce que nos piscines en Brabant wallon sont bien adaptées à toutes les formes de handicap ? Pour le savoir, nous avons donné rendez-vous à Sébastien Xhrouet, multimédaillé paralympique et membre de la Ligue Handisport, à la piscine du Paradis à Braine-l’Alleud, réputée comme l’une des mieux équipées en la matière, et où il vient régulièrement nager.

Il y a vraiment des choses qui sont prévues pour nous faciliter la vie 

Nous nous retrouvons sur le parking, où il descend sans difficulté de sa voiture pour s’installer dans sa chaise roulante. "Pouvoir sortir correctement la chaise et ouvrir la portière suffisamment grand, c’est important, remarque-t-il. Le règlement prévoit deux places PMR sur un parking de cette taille, ici on en a six !". Il remonte une rampe pour rejoindre l’accueil, dont le guichet a lui aussi été adapté. "Il y a vraiment des choses qui sont prévues pour nous faciliter la vie : des grands vestiaires PMR avec une table pour se changer facilement, plutôt que des petits bancs, des casiers accessibles, de grandes portes", note-t-il encore, avant de s’y engouffrer. Nous le retrouvons au bord du bassin principal. Il va tester l’équipement qui permet aux nageurs moins valides de descendre dans l’eau. Gauthier, maître-nageur, l’aide en guidant l’engin, une sorte d’ascenseur équipé d’un siège. "C’est impressionnant, quand même", commente le nageur. "Monsieur rentre tranquillement dans l’eau, sans choc thermique, c’est agréable, il n’y a pas de choc", explique le maître-nageur pendant que le siège descend tout doucement.

En tant qu’ex-champion, Sébastien Xhrouet, a suffisamment de force musculaire dans les bras et d’entraînement, pour descendre seul dans l’eau, mais pour la plupart des nageurs moins valides, il peut s’avérer très utile. "Ça permet à tout le monde, y compris les personnes âgées, ou qui ont des difficultés à bouger, de rentrer facilement dans l’eau et surtout d’en ressortir, en toute sécurité. C’est vraiment super efficace", constate-t-il. Cet équipement est d’ailleurs régulièrement sollicité par les utilisateurs de la piscine. "On a encore eu deux groupes d’une dizaine de personnes cette semaine. La chaise est utilisée une dizaine de fois par semaine. Mais on a aussi beaucoup de nageurs qui ont des déficiences mais savent aller à l’eau sans ce dispositif", confirme l’échevin des sports, Geoffroy Matagne.

Cinq étoiles à Braine, bientôt plus à La Hulpe?

Car la piscine brainoise se veut accessible aux personnes porteuses de toute forme de handicap. "Pour les personnes qui ont des problèmes auditifs, il y a un système visuel qui les alerte s’il faut évacuer la piscine, par exemple. Il y a un guidage spécifique au niveau du sol pour les personnes malvoyantes", insiste encore l’échevin. Sébastien Xhrouet a d’ailleurs été consulté pendant toute la conception de la piscine pour qu’aucun détail ne soit oublié. S’il attribue à celle-ci une cote de cinq étoiles, il estime que le Brabant wallon est généralement bien doté : "Forcément, les piscines les plus récentes sont les plus accessibles car elles sont aux normes. Parmi les piscines que je connais, celles du Brabant wallon sont accessibles sans souci : il y a généralement un palan pour descendre dans l’eau, des vestiaires, des douches, des toilettes adaptés aux PMR. Ici il y a des petits plus, comme l’accompagnement, le guichet plus bas, les gradins et la cafétéria accessibles, ce qui participe à la notion d’inclusion", précise-t-il. Pour compléter l’offre, une nouvelle piscine, entièrement dédiée aux personnes porteuses de handicap celle-là, est en cours d’aménagement à La Hulpe, à l’initiative de l’asbl Hocus Pocus. Elle devrait ouvrir en mars 2022. Elle aura notamment une eau chauffée à 34°, une température encore plus adaptée à certains types de handicaps.

Des piscines accessibles aux porteurs de handicap

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous