RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

À Wavre, une marque de vêtements habille la cour de Belgique depuis des années

19 août 2020 à 08:45Temps de lecture1 min
Par Pauline Godfroid

Comme tous les Belges, la famille royale a elle aussi besoin de faire les magasins ; vêtements, nourriture, jouets pour enfants, éléments de décoration, etc. Cependant, tout le monde ne peut pas prétendre au même standing. Pour la famille royale, il existe une liste de "fournisseurs brevetés de la cour de Belgique". Pour comprendre ce que signifie réellement ce statut, la journaliste Pauline Zecchinon est allée à la rencontre de quatre fournisseurs brevetés et leur a dédié un article dans le magazine Moustique.

Durant tout l’été, les 7 décrochages régionaux de Vivacité mettent un coup de projecteur sur la presse locale. La RTBF vous propose le regard et la plume des journalistes de terrain, en Wallonie et à Bruxelles dans le cadre "#Restart", le plan de la RTBF lancé en soutien à la culture et aux médias, secteurs durement touchés par la crise du Covid 19.

Il est avant tout nécessaire de spécifier qu’il existe des conditions pour pouvoir obtenir ce brevet. La journaliste précise : "Il faut fournir la cour depuis au moins cinq ans. Donc il faut d’abord pouvoir fournir la cour avant d’obtenir le brevet. Il faut fournir la cour en quantité et en qualité. Et il faut aussi disposer d’un siège d’exploitation en Belgique, évidemment." Pour l’instant, ils sont 120 à l’avoir. Mais chaque année, trois ou quatre petits nouveaux s’ajoutent à la liste. 

À Wavre, une entreprise peut se vanter d’avoir obtenu le brevet. "C’est une entreprise bien connue dans la région, le fameux magasin de vêtements La Buissonnière", annonce Pauline Zecchinon. L’entreprise n’a pas bougé depuis sa création et elle est restée entièrement familiale. Aujourd’hui, ce sont les quatre sœurs Goethals qui s’occupent de la marque. Pour elles, le brevet leur permet de gagner en prestige, en visibilité et en clientèle. "Pour certains aussi, ce brevet leur permet de rayonner à l’international", conclut la journaliste.


►►► Retrouvez l'entièreté de l'article dans le magazine Moustique, disponible en librairie. 


 

Articles recommandés pour vous