RTBFPasser au contenu
Rechercher

A Votre Avis: Pédophilie, violences, cyber harcèlement... Nos enfants en danger !

Image d'illustration
20 nov. 2019 à 12:20 - mise à jour 20 nov. 2019 à 12:20Temps de lecture1 min
Par A Votre Avis

Le 18 novembre, Child Focus lançait une campagne choc contre la pédopornographie à l'occasion de la Journée européenne pour la protection des enfants contre les abus sexuels. L'organisation diffuse une vidéo qui est une reconstitution explicite d'abus sexuels sur un enfant, jouée par des adultes, afin de "créer un effet de choc, de briser les tabous autour de la problématique et de tirer la sonnette d'alarme".  La fondation voulait créer un électrochoc, c’est réussi ! Sa dernière campagne ne laisse pas indifférent. Et c'est de cette problématique dont nous allons parler ce soir. 

Pour Child Focus, c’est une manière de symboliser l’abus sexuel d’une fillette de 8 ans, le but étant de pousser le public à dénoncer les images de types pédopornographiques qui circulent sur internet. Il faut savoir que 19 millions d’images de ce genre sont échangées chaque jour dans le monde.

Victimes de plus en plus jeunes

Avec une tendance qui inquiète Child Focus et sa directrice Heidi De Pauw pour deux raisons : "l’âge moyen des enfants abusés est en baisse, les victimes sont de plus en plus jeunes, on trouve de nombreuses images concernant des enfants de 3 à 4 ans. Et d’autre part, le niveau de violence des images augmente."

En 2018, Child Focus a reçu 1.728 signalements (+136% par rapport à 2017), dont 530 étaient en fait des images d'abus sexuels d'enfants. En outre, la police fédérale belge a reçu 18.000 rapports de l'industrie technologique, dont 42% ont été qualifiés d'abus. La vidéo choc, réservée à un public averti, est diffusée sur le site chaletfilm.be.

On le voit, les actes de pédophilie restent un fléau en Belgique. A cela s'ajoutent les violences phyisiques et morales. La faute au web? A la justice? Comment y mettre fin? Nous tenterons de répondre à ces questions.

Nos invités

Pour en parler, nous recevrons l'actuelle ministre de l'Enfance, Bénédicte Linard (Ecolo), mais aussi l'ancienne, Alda Greoli (cdH), aujourd'hui députée de la Fédération Wallonie Bruxelles. Nous recevrons aussi David Lallemand, chargé de communication auprès du délégué général des droits de l'enfant ; Julien Lagneaux, directeur de l’Unité de Psychopathologie Légale ; Stéphane Smets, porte-parole de Child Focus.

Mais également Hélène Chatain, auditrice à la police fédérale et formatrice à l’audition des mineurs ; Stéphanie, témoin et victime de pédophilie ; Manolo Dumortier, père de famille et chasseur de pédophiles et enfin Bernard Altenhoven, Papa de Louise, victime de cyber harcèlement.

Retrouvez-nous dès 21h50 sur La Une, en télévision, sur le web via notre plateforme Auvio, mais aussi en live sur notre page Facebook, pour réagir avec nous. Toutes vos réactions sont également attendues sur Twitter via le #AVotreAvis.

Sur le même sujet

Viols sur mineurs, mon combat contre l'oubli : le documentaire engagé de Flavie Flament

Articles recommandés pour vous