RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

A Verviers, les enfants terminent les préparatifs du Carnaval de rue: "Ça va un peu redynamiser la ville"

A Verviers, les enfants terminent les préparatifs du Carnaval de rue
24 févr. 2022 à 10:28Temps de lecture1 min
Par Estelle Falzone avec C. Adam

Les vacances de détente, c'est dans quelques heures ... et même si les festivités n'auront pas lieu comme d'habitude, certaines écoles fêteront quand même le Carnaval. Costumes, décorations, maquillages, tout doit être parfait pour le jour J.

A l'école de la Providence à Verviers, le Carnaval de rue est une vraie institution. Après le Covid et les inondations, il aura une saveur particulière cette année. Nous avons assisté aux derniers préparatifs.

Ça va faire du bien aux enfants

A Verviers, les enfants terminent les préparatifs du Carnaval de rue
A Verviers, les enfants terminent les préparatifs du Carnaval de rue RTBF

Après deux ans sans festivités, l’excitation est à son comble dans cette école de Verviers. Chaque année depuis près de 30 ans, l’école de la Providence organise son Carnaval de rue, et toutes les écoles de la région sont invitées. "On décompte tous les jours les dodos et les enfants se réjouissent du jour J" explique Sylvie Winants, institutrice. "Ils sont très excités, ça va leur faire du bien parce que c'est vrai que ces derniers temps, beaucoup de choses ont été supprimées."

En arbre, en clown ou en joueur d’accordéon, les élèves paraderont dans des costumes qu’ils viennent tout juste de terminer, comme Mohamed: "Je vais me déguiser en joueur d'accordéon. J'aurai un chapeau avec des bandelettes de couleur" se réjouit-il.

Ça va un peu redonner de la vie dans Verviers

Cette année, le Carnaval de rue prend un sens tout particulier. Les derniers mois ont été difficiles. La région a été fortement touchée par les inondations de juillet dernier. "Ça donne de la joie, justement, et le fait d'aller dans les rues de Verviers va un peu redynamiser et va un peu redonner de la vie dans Verviers, qui, avec les inondations, malheureusement, est un peu tristounette" témoigne Solange Cornet, institutrice.

C’est donc avec des masques de déguisement cette fois et dans des rues encore meurtries que ces enfants défileront vendredi, avec le sentiment d'une vie normale presque retrouvée.

Articles recommandés pour vous