RTBFPasser au contenu

Regions Liege

A Verviers, le conseil communal a fait le point sur les inondations

Lors des inondations de juillet, cinq kilomètres de voiries, notamment, ont été endommagées rien que pour Verviers.

Une séance spéciale du conseil communal de Verviers concernant les inondations s'est déroulée lundi soir dans la foulée de la séance annuelle conjointe avec le CPAS. La bourgmestre Muriel Targnion a ainsi fait le point sur les actions entreprises par la Ville, les aides qu'elle a reçues, la gestion des dons, la problématique du relogement ou encore la reconstruction.

Elle a ainsi commencé par rappeler les conséquences énormes des crues de la mi-juillet. Plus de huit kilomètres de berges sont endommagées (six millions d'euros), cinq kilomètres de voiries sont également abîmées (10,7 millions d'euros), de même que 20 ponts et passerelles (4,8 millions d'euros) et une trémie (un million d'euros). Le mobilier urbain et l'éclairage public (900.000 euros) ont aussi souffert. 

En outre, 12 fontaines doivent être réparées (210.000 euros) et un parking d'éco-voiturage (210.000 euros). Les parcs et les espaces verts ont aussi été touchés (un million d'euros) ainsi que 12 infrastructures sportives, cinq églises, 16 services de l'administration, deux maisons de police, 17 services parapublics et 17 écoles.

Des sommes conséquentes devront être déboursées pour la démolition ou la reconstruction de certaines écoles. La rénovation de l’École de l'Est est ainsi estimée à plus de deux millions d'euros et la reconstruction de celle d'Ensival à 10,2 millions.

En ce qui concerne les logements, un total de 3.828 ménages ont été touchés par les inondations. Sur les 5.112 bâtiments touchés, dont 133 logements publics, 148 ont été frappés d'un arrêté d'inhabilité, 14 d'un arrêté de démolition et six ont déjà été détruits. 

Dans le futur Masterplan de la Vallée de la Vesdre qui abordera la problématique de la reconstruction, les aléas climatiques seront intégrés dans l'étude urbanistique qui portera sur les deux quartiers prioritaires de la Ville (Ensival et l'Est de Verviers). Un nouveau plan d'évacuation est aussi en cours de finalisation.

A l'heure actuelle, 500 repas sont encore financés par la Région et distribués au départ des deux points Croix-Rouge à Ensival et Saint-Remacle. Ce marché-cadre prendra fin le 31 mars 2022. Le CPAS réfléchit à la distribution de repas pour la suite.

La ville de Verviers a pu reloger de manière durable avec l'aide de son CPAS plus de 200 personnes, notamment en réquisitionnant un ancien home et des kots étudiants, par exemple. Certains ménages y vivent toujours. Un accord a aussi été conclu avec le CPAS de Spa dans le cadre de la réquisition du domaine touristique de Mambaye afin de reloger des personnes qui le souhaitent. 

La bourgmestre a également détaillé la manière dont le million d'euros reçu de la Croix-Rouge a été utilisé, suite à des demandes émanant de citoyens. Ainsi, la Ville a dépensé jusqu'à présent 924.310 euros de ce million, principalement pour l'achat de 500 déshumidificateurs, de 60 appareils de lutte contre les champignons et de 1.000 chauffages d'appoint (447.000 euros). Parmi cette somme, 218.147 euros ont été dépensés pour l'achat d'électroménagers (machine à lessiver, frigo, sèche-linge, etc). Le reste a servi à l'embauche de personnel ou à des actions diverses, comme le transport de matériel, par exemple. Verviers souhaite utiliser le solde (75.690 euros) pour financer une partie du coût de la location de kots de relogement.

Extrait de "Jeudi en Prime" à Ensival, le 13 janvier

Inondations, 6 mois plus tard : la bourgmestre de Verviers Muriel Targnion fait le point sur les logements inhabitables

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous